VOS SPORTS:
Publication partenaire

Telluride, Colorado – 5 mars 2019

Hier, Telluride se remettait d’une fin de tempête qui a laissé une quantité phénoménale de neige, mais aujourd’hui en ce mardi 5 mars 2019, c’était la première journée où le soleil permettait de réellement constater l’ampleur de la tempête et de voir les paysages grandioses, dignes des Alpes, qui entourent le domaine skiable.

Dès l’ouverture des remontées mécaniques à 9h, nous étions prêts à attaquer les secteurs de haute altitude qui ouvraient pour la première fois depuis la tempête.

Nous avons débuté notre exploration par le secteur de Prospect Bowl. La particularité de ce secteur, est qu’il est possible de déchausser les skis une fois rendus au sommet de la remontée Prospect Express et de continuer à monter à pied sur la crête en direction de Palmyra Peak, dans le secteur nommé « Black Iron Bowl ». La montée sur cette crête peut durer le temps que vous voulez… de seulement 5 minutes à certainement une heure… selon votre condition physique et selon la piste dans laquelle vous désirez plonger. On se trouve à une altitude d’environ 3700 mètres sur la crête… l’effort requis pour la montée est amplifié par la rareté de l’air à cette altitude. Dans notre cas, la montée aura duré environ 15 minutes, et nous avons décidé de descendre la piste Geneviève… mais aujourd’hui, avec la quantité de neige, les pistes se confondaient toutes, on pouvait s’élancer à peu près n’importe ou.

Ci-haut: Les skieurs montent lentement la crête du Black Iron Bowl. Au loin, on voit le débarquadère du télésiège Prospect Express, point de départ de la montée à pied.

Ci-haut: Les skieurs qui en ont la force peuvent continuer la montée sur la crête. Dans notre cas, on s’est arrêté ici.

Ci-haut: Notre descente dans la piste Geneviève, dans le Black Iron Bowl. Évidemment, la photo ne rend pas la forte inclinaison de la pente, ni l’épaisseur de poudreuse.

Ci-haut: En plus de l’accès au Black Iron Bowl, la montée à bord du télésiège Prospect Express offre également une multitude de pistes variées qui sillonnent les sapins. Les pistes sont principalement là pour orienter les skieurs, mais en réalité tout le terrain est skiable.

Ci-haut: On s’élance dans la Magnolia, toujours dans le secteur desservi par le télésiège Prospect Express.

Le deuxième secteur que nous explorons aujourd’hui est le Revelation Bowl (voir photo à la une de ce texte). Ce secteur est littéralement perché au dessus de la vallée de Telluride.

Ci-haut: Du point culminant de la station à 3815 mètres, la piste See Forever longe une autre crête du domaine skiable. Le haut du Revelation Bowl est visible à gauche sur la photo.

Ci-haut: Le Revelation Bowl dans toute sa splendeur. Les mots me manquent pour décrire cet espace magique!

Ci haut: De retour dans la piste See Forever, il est possible d’entreprendre la plus longue descente de la station, jusqu’au village historique de Telluride.

Ci haut: Vue plongeante vers le village de Telluride. À partir du sommet, cette longue descente offre une dénivellation d’environ 1200 mètres.

Nous avons skié deux jours consécutifs à Telluride, mais n’avons qu’effleuré une partie du domaine skiable. Le terrain est à la fois très vertical et très horizontal. Le dénivelé est grand du sommet jusqu’à la base, mais les distances sont aussi très grandes d’un secteur à l’autre. On ne saute pas d’un secteur à l’autre comme on le veut… il y a beaucoup de remontées mécaniques à emprunter pour se diriger d’un secteur à l’autre. Au final, nous avons emprunté presque toutes les remontées mécaniques, sans presque jamais descendre deux fois la même piste.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

David Lemieux
Skieur autodidacte depuis le début des années 80, il slalome les stations en solo, entre amis ou en famille en quête de pur plaisir. Amateur de premières traces, il est habituellement sur les pistes de bonne heure pour savourer les meilleures descentes de la journée : "Rien ne sert de courir; il faut partir à point!"