VOS SPORTS:
Publication partenaire

TransTerrebonne, 10 février 2019

La TransTerrebonne, est avant toute chose une piste cyclable qui lors de la saison estivale arpente la ville d’est en ouest. En hiver, cette piste cyclable se transforme en sentier multifonctionnel accueillant les marcheurs, skieurs, et même cycliste (fatbike). Le Groupe Plein Air Terrebonne assure l’entretien minutieux des 20 kilomètres de sentiers plusieurs fois par semaine. La machinerie dame un corridor pour le ski de patin, vélo et marche et laisse également au passage des sillons pour le ski classique. Étant à ma première visite à cet endroit, j’ai été agréablement surpris par les conditions de neiges. Avec une arrivée tardive et les récents déboires météorologique, je ne m’attendais pas à des miracles côtés conditions. Bien que la piste était très achalandée par les sportifs en tout genre, les conditions fermes et rapide étaient pas mal du tout. Le tracé de classique manquait un peu de profondeur par endroit, mais le pas de patin avait une des meilleures glisses que j’ai vues cette année. 

Le réseau est situé en pleine ville et malgré un aménagement soigné, on arrive difficilement à oublier que nous sommes en milieu urbain. La piste sillonne parmi les quartiers résidentiels, quartiers industriels, club de golf, parc écologique et bordure de l’autoroute 640. À ma grande surprise, un dénivelé est omniprésent tout au long de la randonnée ; notre balade sur le tronçon ouest (20 km aller-retour) nous a permis de cumuler un dénivelé positif avoisinant le 400 mètres. À mon humble avis, la portion la plus intéressante du circuit est l’extrémité ouest. Le sentier s’enfonce successivement dans une forêt d’arbre mature bien à l’abri du vent et dans le parc écologique de la Coulée. La neige recyclée était recouverte de feuilles et de branches; la vigilance était de mise pour éviter les freinages inopinés. La neige prévue de cette semaine devrait rapidement venir corriger cette situation. 

Nous avons manqué de temps (mais surtout de jambes) pour visiter une autre section du sentier, le tronçon nord. Ce sentier longe la rivière Mascouche pour ensuite suivre le club de golf Le Mirage et enfin terminer sa course au parc des Mésanges. Plusieurs options de stationnement sont disponibles tout au long du réseau ; nous avons opté pour le Parc de la Pommeraie (rue de la Pommerais). Le boulevard de la Pinière Ouest (voie de service de la 640) ou le parc écologique de la Coulée (école des Trois-Saisons) sont également de bonnes options, mais il n’y a pas de services disponibles à ces endroits. Le stationnement de la côte du Boisée offre quant à lui plusieurs services (toilettes, casse-croûte, etc…). Le Groupe Plein Air Terrebonne y offre également la location de skis de fond.  

J’ai adoré ma visite sur la TransTerrebonne. La qualité de l’entretien et de la glisse m’a permis d’y effectuer un bel entraînement dans un décor plus ou moins urbain. C’est un bel endroit pour y enfiler les kilomètres si vous habitez à proximité. Je dois vous avertir, je ne suis pas certain que les puristes du plein air trouveront leurs comptes ici. Nous sommes loin des belles balades en forêt à flanc de montagne. 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Marc-Antoine Brissette
Fils illégitime du défunt Prof Bof, Marc-Antoine est passionné par deux choses: la neige et la science. Tantôt, en classique, tantôt en skating et tantôt en hors-piste, Marc-Antoine s’oppose fermement à la binarité de la discipline et refuse d’être associé à un camp défini. Follement amoureux de la neige, sa non-binarité lui permet bon an mal an de profiter de sa passion de la glisse d’octobre à juillet.