Publication partenaire

Ultime printemps à Sutton – 14 avril 2017

Je n’avais pas visité les Cantons de l’est depuis plus de 2 saisons, alors j’ai décidé de mettre le cap sur Sutton pour débuter le long week-end de Pâques. Je confirme ce que j’avais lu et vu dans les derniers jours: le vaste domaine du Mont Sutton a encore beaucoup à offrir aux amateurs de ski de printemps! Environ la moitié du domaine skiable était accessible aujourd’hui, desservi par 3 télésièges (4 avec celui de la zone familiale). Même si les découverts se multiplient, il en restera encore certainement pour quelques jours.

Évidemment, c’est ce moment de l’année où chaque descente devient stratégique. Quel chemin j’emprunte? Ça passe encore par là ou pas? En dehors du beau temps et des BBQ, c’est aussi ça le ski de printemps!

Dès mon arrivée vers 10h15, le soleil nous communique son enthousiasme. Les gens auront le sourire facile. Je prends quelques instants pour admirer le paysage pittoresque de la région. Pas un pouce de neige au sol visible à l’horizon, mais l’important c’est qu’il en reste sur les pentes.

J’arpente le terrain accessible en alternant d’un télésiège à l’autre. Les surfaces sont typiquement printanières. Gros sel, slush, flaques d’eau en bas des pentes.

Les skieurs et planchistes s’amusent ferme dans l’Exil.

Les bosses classiques du printemps se désintègrent littéralement en après-midi, alors que le mercure atteint facilement 15 degrés celsius.

Le trajet à partir du haut du télésiège IV jusqu’au chalet principal est particulièrement amusant dans ces conditions. On emprunte différentes pistes, on zigzague un peu, on remonte et on recommence.

Je ne sais pas si c’était ma dernière sortie de la saison, mais chose certaine, elle tire à sa fin. Je me laisserai peut-être tenter dans quelques jours ou la semaine prochaine mais si ma saison s’arrêtait aujourd’hui, je garderais un très bon souvenir de cette dernière journée.

Avec son ambiance d’antan, le charme de Sutton opère à chaque visite. La vie tournait au ralenti sous ce beau soleil d’avril. Gageons que ce sera pareil pour le reste du long congé. À vous d’en profiter!

 

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Alexandre Beaumont
Alexandre aime skier sur tous les types de terrains, que ce soit les pistes damées, les sous-bois ou les bosses. Skieur à son jeune âge, il est retombé sur les planches il y a 5 ans après une longue pause. Sa devise: tant qu'il y a de la neige, il y a de l'espoir!