VOS SPORTS:
Publication partenaire

Un pétard mouillé à Sutton? – 13 Janvier 2018

Vendredi soir, sur l’autoroute 10, le thermomètre de mon auto indique 13 degrés rendu à la sortie 68 et c’est la pluie battante. « La veille d’une journée de poudreuse » comme qu’ils disaient. Ben oui toi. J’arrive à Sutton et on se couche après avoir farté nos skis, dans l’espoir que cette pluie se transforme bien assez vite en neige comme les modèles météos l’ont annoncé. Justement, parlons-en de ces modèles météos.

Pour ceux qui connaissent le site www.snow-forecast.com, on est habitué d’avoir des prédictions de précipitations assez optimistes mais là vraiment en allant me coucher, inutile de vous dire que j’en ai eu pour mon argent. Je suis donc allé me coucher et mis mon cadran à 6:00 du matin, afin d’être sûr de pouvoir profiter de cette quantité considérable de neige le lendemain.

6:00 du matin, je bondis du lit et regarde par ma fenêtre ; mon auto n’a même pas besoin d’être déneigée. On se recouche et on attend que ça tombe un peu plus, météomédia annonçait 2 à 4 cm à l’heure tout l’avant midi.

Tout vient à point à qui sait attendre comme on dit. Arrivé à Sutton à 10:00, il neige à plein ciel et les stationnements sont pleins. « Ça va se tracer vite » qu’on se dit dès notre arrivée. On n’aurait pas pu avoir plus tort… Avec une vingtaine de centimètres tombés jusqu’à midi et un rythme soutenu qui s’est poursuivi toute la journée, on a presque oublié qu’il pleuvait à siot la veille.

Légère et sur une bonne base, la neige ne se faisait presque pas skier, la majorité des gens dans les stationnements étant présents pour les cours de groupe qui recommençaient. Les secteurs du télésiège 5 et du 4 ouest ont définitivement été nos highlights de la journée, offrant le meilleur dénivelé à pic et étant les moins skiés de la montagne.

Ouvert à partir de 11:00 uniquement, la fermeture du télésiège 4 a dû en décourager plus d’un de venir se payer une journée complète à Sutton mais l’attente en a définitivement value la peine. Oh et j’allais oublié, mais le 7 était lui aussi fermé (quelle surprise). Des lignes de remontées vides, des pistes bien remplies de neige une base ferme. Très ferme. Ah oui petit conseil, aiguisez vos skis. Vous allez l’apprécier.

De façon générale notre journée en a vraiment valu la peine même si elle est partie plutôt lentement. Malheureusement, j’ai su par après que Montréal a reçu pas mal plus de neige que Sutton en a reçu mais d’après moi les accumulations ne sont pas terminées car en partant de la montagne à 16:00, il neigeait encore à plein ciel au moment où j’écris ces lignes, il neige encore de façon soutenue à Sutton. Demain s’enligne donc pour une journée à ne pas manquer, d’autant plus que le soleil est prévu à partir de l’avant-midi.

Si le mot ne s’est pas trop passé, il devrait encore rester pas mal de lignes non tracées dans le 4 ouest et vers le 7, si la montagne décide de l’ouvrir bien évidemment.

Soyez prudents sur les pistes. Le fond n’est pas trop loin et il est dure. Très dure.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Félix LeBlanc
Félix est un passionné du ski, de la technologie et de l'art visuel. Curieux de nature, il se garde bien informé sur tout ce qui touche de près ou de loin ses passions et tout comme Ron Fournier, adore "donner son deux cents" à ses lecteurs. Chasseur de tempêtes pour tracer les plus beaux sous-bois de la province, sa maxime dans la vie est celle-ci : "Ta pire journée de ski est toujours meilleure qu'une journée ordinaire au travail".