VOS SPORTS:
Publication partenaire

Un « road trip » fou pour du ski à partir de Calgary

12 septembre 2016 | Récits de voyage, par R. Rousseau, A. Côté, Rodo Af et D. Caluori
Photo Dale Caluori

À tour de rôle, ils sont partis vers l’Ouest canadien. D’abord, Dale Caluori, pendant les vacances de Noël. Puis, Robert Rousseau et Rodo Af en janvier, suivis d’Alain Côté en février. À eux quatre, ils ont bouclé un circuit très ambitieux qui a de quoi faire rêver n’importe quel skieur-trotteur! Pour le plaisir, nous avons recréé ici la grande boucle qu’ils ont parcouru collectivement. Pour lire leurs comptes-rendus, choisissez la destination qui vous plait! (Non, l’Aéroport de Calgary n’en fait pas partie…) À noter que ce circuit ambitieux pourrait être coupé en deux, tant à l’aller qu’au retour, afin de permettre une visite à Panorama Mountain Resort, d’où la présence de cette station dans le dossier et la liste ci-bas!

roadtrip

Image Google Maps, montage Geneviève Larivière

Quelques conseils généraux lors du déplacement

Certains pourraient être tentés de faire comme Robert et de partir en voiture. C’est possible, bien entendu! Mais les emplois du temps de la moyenne des skieurs-voyageurs ne leur permettent généralement pas une traversée du pays en longueur, par la route. Robert a fait le périple en solo en plus! On vous recommande de partir accompagné…

La solution la plus simple et rapide demeure l’avion: un vol direct aller-retour Montréal-Calgary coûtera environ 600$ en période hivernale. C’est la solution que Alain et Rodo ont privilégiée. Si vous le pouvez, utilisez des outils de comparaison pour des dates de départ et de retour flexibles: certaines journées peuvent vous permettre d’économiser plus de 100$! Attention, si vous devez payer une nuit d’hôtel ou une journée supplémentaire de location de voiture, faites le calcul pour mieux décider!

Si vous êtes attirés par le transport ferroviaire, le mythique circuit de Via Rail peut vous emmener à Edmonton ou à Jasper, selon ce qui vous conviendra le plus pour prendre possession d’une voiture de location. Vous mettrez 4 jours à parcourir le trajet, dans un confort supérieur à l’avion, sans le stress de la conduite. Les tarifs sont très variables, parfois plus cher qu’en avion, parfois moins! Via Rail fait sporadiquement des promotions sur ces destinations, mieux vaut surveiller leur site et planifier à l’avance. Pour voir quelques photos et lire un récit de ce voyage, suivez ce lien!

Une fois à destination, si vous louez une voiture et êtes responsables de la conduite, prenez soin de vérifier le type de pneus dont la voiture est équipée, et surtout, ne vous aventurez pas dans une route fermée. Surveillez les conditions des routes (les ministères des transports de chaque province ont des outils très efficaces et rapidement mis à jour), partez toujours avec un réservoir plein d’essence, et ne vous pensez pas plus malins parce que vous êtes du Québec… Un dernier conseil: si vous pensez que la distance entre deux stations de ski se mesure en kilomètres, détrompez-vous… Les locaux vous le diront: si vous demandez la distance entre deux points, on vous répondra en temps de route! Calculez largement pour vos temps de déplacements, et ne vous imaginez pas que vous roulerez à une vitesse moyenne de 100km/h.

Un petit détail: n’oubliez pas le décalage horaire. Bien qu’il soit « perceptible » lorsqu’on sort de l’avion, il est plus subtil lorsqu’on roule en voiture. Quiconque s’est déjà rendu au Nouveau-Brunswick l’a déjà vécu! Prenez donc note que l’heure à Calgary est dans le fuseau horaire des Montagnes (GMT -7, soit 2h plus tôt que Montréal) mais que dès que vous traverserez les Rocheuses pour passer sur le flanc ouest, vous passerez à l’heure du Pacifique (GMT -8, 3h plus tôt qu’à Montréal). Ne vous fiez pas aux frontières entre les provinces car comme le montre cette carte, le fuseau horaire change en Colombie-Britannique et non pas en Alberta près de la frontière avec les États-Unis. Pourquoi accorder autant d’importance à ce petit détail? Simplement pour les heures d’ouverture et fermeture des magasins, stations de ski et autres stations service, puisque vous ne verrez pas vraiment de différence pour l’heure de coucher du soleil au moment de votre voyage. 

L’hébergement: le sujet est abordé dans chaque article afin de parler un peu des meilleurs endroits pour séjourner. L’idéal est de prévoir le coup en visitant les sites de réservation en ligne (hotels.com) et de comparer avec les prix sur place. Si vous êtes membre CAA, informez-vous des tarifs spéciaux!

En terminant, un voyage de ski comme celui indiqué sur la carte ci-haut relève plutôt du rêve! Effectuer autant de jours-ski et de kilomètres n’est pas sans risques. Même si certaines destinations peuvent être skiées en un avant-midi, les récits de voyage que vous lirez vous indiqueront qu’une seule journée est largement insuffisante pour découvrir l’ampleur des domaines skiables qui s’offriront à vous. Pensez à reposer votre corps et sachez reconnaitre vos limites! Sur ce… bonne rêverie! (Nous, on salive encore devant les photos et la carte!)

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Geneviève Larivière
Diplômée en communications et en géographie (Université Laval), Geneviève est avant tout photographe. Sa facilité pour la rédaction de textes l'a menée directement au photojournalisme. Sur les pistes de ski, elle conjugue ses passions pour la photo et les sports de glisse, toujours en quête du cliché du jour.