VOS SPORTS:
Publication partenaire

Un virage vers le Sommet Olympia – 17 décembre 2017

À partir d’octobre dernier, à chaque début de semaine, j’entendais: « Maman, est-ce qu’il y a un entraînement ce weekend? » Selon ma réponse, j’avais alors un petit garçon heureux… ou pas! En fait, mon fils avait décidé de faire un retour à la course de ski alpin après une pause d’une saison.  Toutefois, pour des raisons bien personnelles à lui, sa réintégration ne s’est pas déroulée tel que souhaité à l’endroit où il s’était inscrit. Il en devenait même anxieux à l’approche de chaque session pré-ski, presqu’au point de ne plus vouloir enfiler ses planches jusqu’à… ce qu’il fasse un virage 180 degrés pour joindre l’équipe de Sommet Olympia! Non seulement, il est devenu des plus enthousiastes à skier, il a insisté pour faire l’option qui ajoute 20 jours au calendrier d’entraînement.  Étrange…

Qu’y a-t-il de si différent à cet endroit pour qu’il aime ça autant? Je me suis donc rendue sur place pour constater de mes propres yeux ce qui avait bien pu amener ce changement des plus positifs chez mon enfant.

En arrivant à la station, nous avons été accueillis par un magnifique soleil et plein de petits athlètes aux manteaux rouges avec de ravissants sourires.  Malgré les -25°C au thermomètre, les jeunes attendaient impatiemment l’ouverture de la remontée mécanique.  Les entraîneurs étaient également prêts. Dès que ce fut possible, ils se sont tous rués vers les pistes en m’entrainant jovialement avec eux ! Tout ça donnait l’impression que la montagne leurs appartenait ! J’ai pu les observer profiter, sans grande relâche, du beau terrain damé et relativement varié. Lorsqu’ils n’étaient pas dans des parcours, ils laissaient leurs traces en passant du court au grand rayon et vice-versa, au gré de leur intuition.

J’ai passé l’avant-midi sur mes skis alpins à dévaler les pistes et observer les coureurs avant de rejoindre mon fils pour un petit lunch festif avec la communauté entourant l’équipe. Puis pour l’après-midi, j’ai décidé d’explorer une autre facette de l’endroit. Avec deux amies, je suis partie en hors-piste.  Bien sûr, les sous-bois étaient encore clos pour la descente, mais le sentier d’ascension Misto était suffisamment enneigé pour y permettre une belle grimpe. Nous avons été servies de superbes paysages.

Cette magnifique journée s’est donc vite réchauffée, à l’extérieur comme à l’intérieur. Moi qui suis des plus frileuses, j’ai vite oublié le froid tellement l’ambiance était conviviale, autant sur les pistes, qu’à l’heure du lunch que lors de l’après-ski ! Sommet Olympia est un endroit rassembleur, accueillant, invitant. J’ai compris pourquoi on veut y retourner souvent. Venez y faire un tour, ça vaut le détour !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Édith Viens
Le ski alpin, hors-piste et la planche à neige sont tels une source transgénique de l'identité d'Edith. Elle carbure à l'activité sportive, à l'adrénaline et aux tempêtes! Son aire de jeux de prédilection se trouve dans les montagnes. Elle est toujours prête à découvrir et atteindre de nouveaux sommets. Suivez-la dans ses aventures!