VOS SPORTS:
Publication partenaire

Une yourte et des skis, 1 janvier 2020

Quand on a des skis fabriqués par une compagnie qui s’appelle Altaï Ski, il faut bien finir par les amener coucher dans une yourte…

C’est ce qu’on vient de faire avec les nôtres pour le Nouvel An.

À défaut de visiter la chaîne de montagne de l’Altaï, en Mongolie, on a passé notre nuit sur le bord du fjord du Saguenay, chez Alfred Le Voisin d’Oscar, où on trouve quatre très jolies yourtes à louer  dans l’arrière-pays du village de Sacré-Coeur.

C’était avant tout un petit party de famille. Mon père était là avec ses raquettes. Mon frère était là avec ses grosses bottes d’hiver. On a mangé de la tourière du lac Saint-Jean et on a même passé une partie de la soirée dehors autour d’un petit feu de bois préparé par mon frère Patrick.

Notre feu du Jour de l’An.

Fiston Arthur part à l’assaut du fjord. 

Un sourire et un fjord

Je n’avais pas beaucoup d’attente côté ski… et j’ai été agréablement surpris de trouver un terrain de jeu parfait pour nos ski Hok et Kom.

Quand j’étais jeune, j’ai fait beaucoup de ski sur des sentiers de motoneige avec aux pieds des vrais skis de fond longs et étroits qui rendaient l’expérience pénible.

En gros skis, c’est une autre histoire. On s’est vraiment amusé sur les courts sentiers de motoneige reliant les yourtes du domaine. Comme on était au flanc du fjord, il y avait beaucoup de relief. Un court sentier dévalait la falaise en décrivant des très amusants lacets. Un autre formait une longue descente en ligne droite en coupant à travers la falaise.

En ce suivant ce sentier jusqu’au bout, je suis tombé sur une belle surprise.

L’hiver, un tronçon du chemin de l’Anse de Roche n’est pas déneigé parce que personne n’habite dans le coin. Bonne nouvelle pour les skieurs : ce tronçon est tout en montées et en descentes. Je l’ai skié dans des conditions parfaites ce matin. Une bonne couche de nouvelle neige recouvrait le «damé durci» créé par les nombreux passages de motoneiges. Parfait pour faire de beaux virages dans des pentes larges comme un piste de ski alpin.

Tout le secteur de l’Anse de Roche me semble avoir beaucoup de potentiel pour le ski. J’ai déjà hâte de poursuivre son exploration. C’est beaucoup ça le ski sur la Côte-Nord. On est libre, on prend le bois et on fait des découvertes. Parce que les skieurs sont peu nombreux et le territoire est immense !

Après une longue descente, il faut remonter…

Difficile de trouver yourte mieux nichée que celle-là.

Jolie pente sur le chemin de l’Anse de Roche.

Mes plus beaux virages de la journée.

Descente étroite dans un sentier de motoneige.

Notre petite gang retourne à la civilisation

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Barclay Fortin
Barclay Fortin a appris à faire du ski à Baie-Comeau, sa ville natale. Il a appris à écrire en travaillant comme journaliste et scénariste à Montréal. Et depuis 2003, il court les centres du ski de pour alimenter Ski Glisse, un blogue où il raconte ses randonnées hivernales.