VOS SPORTS:
Publication partenaire

Vail, Colorado – 8 mars 2019

Nous attaquons notre deuxième journée de ski consécutive à Vail. Hier, la météo nous en a fait voir de toute les couleurs, incluant des épisodes de neige et de grêle, mais aujourd’hui avec une météo plus clémente, nous pouvons aller découvrir et surtout mieux apprécier les secteur des « Back Bowls » et de « Blue Sky Basin »

Nous avions surtout skié hier le secteur du « Front Side » de la montagne. L’expérience fait penser à skier les pistes de Tremblant, mais avec le double de dénivelé. Cette fois-ci, nous nous préparons à être totalement dépaysés en allant vers les « Back Bowls » et « Blue Sky Basin ».

Pour chaque « Bowl », il est possible de descendre tranquillement le longs des crêtes et de choisir la piste dans laquelle on désire plonger. Nous avons descendu dans le « Sun Up Bowl«  et dans le « China Bowl ». Nous nous sommes arrêté au milieu d’un « Bowl » pour faire le test du bâton dans la neige… nous l’avons poussé au complet dans la neige et n’avons pas touché le fond… je n’avais jamais vu ça!

Le secteur de « Blue Sky Basin », c’est un mélange de plusieurs choses… Il y a des mini « bowls », des zones avec des arbres éparpillés dans des champs de neige, des roches à sauter (voir la photo à la une de ce texte), etc. Ce secteur a été mon préféré de la station, surtout pour son arête impressionnante que l’on peut skier directement en dessous du télésiège « Skyline Express ». De cette arête, la vue est magnifique sur la totalité des « Back Bowls ».

Ci-haut: L’entrée du village piétonnier à la base de « Lionshead », depuis l’étage supérieur du stationnement. Il ne faut que 5 minutes à pieds pour atteindre la base des télécabines « Eagle Bahn » à partir de la voiture. Cette proximité a tout de même un prix! 30 USD pour stationner pendant la journée à cet endroit.

Ci-haut: Première descente dans le secteur « Front Side », pour aller rejoindre la remontée « Avanti Express », qui elle nous mènera à un troisième télésiège pour finalement atteindre le sommet.

Ci-haut: Nous atteignons la station « Mid-Vail ». C’est à cet endroit que le troisième télésiège (« Mountaintop Express ») nous amènera finalement aux portes des « Back Bowls », de l’autre côté complètement de la montagne. Toujours un plaisir d’être les premiers à dévaler les pentes fraîchement damées du « Front Side ».

Ci-haut: Nous entrons dans le « Sun Up Bowl ». Remarquez les deux chiens qui travaillent avec l’équipe de secours en cas d’avalanches. C’est ici leur poste de commandement en cas d’urgence.

Ci-haut: Toujours dans le haut du « Sun Up Bowl ». Au loin derrière, on distingue le secteur de « Blue Sky Basin », dans lequel nous nous rendrons suite à cette descente. Au total, la distance entre le sommet de « Blue Sky Basin » et le village piétonnier d’où nous sommes partis est impressionnante.

Ci-haut: Descente dans le « Sun Up Bowl ». Nous avons choisi la piste « The Slot » qui a été damée la nuit dernière. De cette façon, nous pouvons intégrer des virages sur le corduroy et dans la poudreuse… quand on décide de s’aventurer de chaque côté.

Ci-haut: Nous sommes parmi les premiers skieurs de la journée à s’aventurer dans les « Back Bowls ». L’immensité du terrain skiable est incroyable. On pourrait passer une journée entière à skier dans un seul des 7 « bowls », et prendre des lignes différentes à chaque fois.

Ci-haut: Vue d’une partie des « Back Bowls » depuis la remontée « Tea Cup Express ».

Ci-haut: Dans la piste « In the Wuides », dans le secteur de « Blue Sky Basin ». Ma piste préférée… un mélange de poudreuse dans la partie très large en haut, et de bosses dans la partie plus étroite en bas.

Ci-haut: Juste avant de quitter le secteur de « Blue Sky Basin », au bas de la piste « Cloud 9 », nous effectuons un arrêt au « Dawg Haus » pour engloutir chacun un hot-dog. Je ne révélerai pas le prix… c’est indécent!

Lors de ces deux journées, nous n’avons pas eu la chance que skier au soleil à Vail… j’aurais bien aimé profiter de la terrasse extérieure et de l’ambiance au « Belle’s Camp » au sommet de « Blue Sky Basin ». Nous revenons tout de même au Québec avec des souvenirs magnifiques de cette station et les jambes « en compote » par tant de poudreuse skiée sur des dénivelés à n’en plus finir.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

David Lemieux
Skieur autodidacte depuis le début des années 80, il slalome les stations en solo, entre amis ou en famille en quête de pur plaisir. Amateur de premières traces, il est habituellement sur les pistes de bonne heure pour savourer les meilleures descentes de la journée : "Rien ne sert de courir; il faut partir à point!"