Publication partenaire

Val Saint-Côme 12 mars 2018 – Le calme après la relâche

C’est le calme après la tempête de la semaine de relâche côté achalandage à Val Saint-Côme: la montagne est déserte et les conditions y sont superbes: mélange de poudreuse damée et de base légèrement ramollie en matinée par le soleil de sorte que les conditions de carving y étaient simplement parfaites! Ah oui, météo qui coopère: température de 0 degrés donc même pas besoin de se couvrir complètement!

En détail, voici ce que ça donnait dans la Geneviève Simard en matinée: notez les sillons des skis, typique de belles conditions de carving!

Avalanche qui n’avait pas été damée dans sa portion du haut mais accessible par la Geneviève Simard et Couloir:

Point de Mire et Compétition désertes:

Le soleil ayant été présent seulement en matinée, la neige est devenue un peu croûtée en après-midi alors que le temps était nuageux. Que cela ne tienne, le versant du Mille Pieds n’a pas dégelé. Voici la Grande-Allée:

Périlleuse:

Audacieuse que j’ai pu faire avant un entraînement:

Du côté des sous-bois, les dernières chutes de neige donnent un bon 25cm sur la croûte depuis le dernier regel. La base est cependant mince à certains endroits mais ils sont parfaitement praticables. Ici les Épinettes:

Le 342 avec quelques sauts bien amusants:

Les Caps:

Les Cèdres, toujours un secret bien gardé:

Même à mon retour sur le versant principal en fin de journée, il était possible de retrouver du corduroy à certains endroits (photo de couverture) comme dans la Ruelle.

Bref, une journée où le vertical s’accumulait très vite! J’ai fait une bonne trentaine de descente.

Bon ski!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Julien V Francoeur
En ski, Julien est un adepte de la doctrine « avoir le bon outil pour faire la bonne job »; il est donc l'heureux propriétaire d'une quincaillerie assez élaborée de paires de ski. Il ne sort jamais sans traîner au moins deux paires de skis, histoire de viser toujours le ski parfait pour toute condition donnée, y compris les imprévus!