Publication partenaire

Vallée-Bleue joue dans la cour des grands — 22 avril 2018

C’est le 3e weekend d’avril, et le printemps ne fait que commencer. Je dis ça, parce que c’est la première fois de l’hiver que je skie sur de la neige humide et ramollie qui est si typique des journées chaudes de la fin de la saison (ou du début, dans de rares cas…).

Et pourtant, il ne reste qu’une poignée de stations de ski encore ouvertes au Québec, et beaucoup d’entre elles ont jeté l’éponge avec des conditions de milieu d’hiver : de la neige bien gelée, et une couverture pratiquement complète. Cette semaine, autour de la grande région de Montréal, on est habitués aux mêmes grands joueurs : Sommet Saint-Sauveur, Tremblant, Sutton, Jay Peak… mais voilà qu’en ce printemps tardif, le centre de ski Vallée-Bleue se joint à la partie.

En bon Val-David devant les Monts-Goliaths susmentionnés, la petite et tranquille station des Laurentides peut se vanter d’une couverture complète et sans découverts, même dans les sous-bois, et aucune attente au télésiège triple qui fonctionnait aujourd’hui.

On est — enfin ! — sur de la bonne neige de printemps… moi qui l’attendais tant ! Les pistes damées se traçaient comme du beurre, ce matin, et les 14 °C affichés au thermomètre rendent caduques la cagoule et les gants.

La Panorama et le panorama.

Il fait beau, et comment ! Sur l’heure du diner, la terrasse du chalet est remplie de gens assis aux tables en train de savourer des hotdogs sur le barbecue, sous un ciel bleu complètement nu de nuages. Avoir su, je ne me serais pas arrêté en chemin pour ramasser un lunch…

D’autres sont en train de relaxer sur des chaises Adirondack en lisant un livre… ou encore, en train de skier!

Le chalet, la terrasse et des gens qui ont décidé de prendre le soleil au lieu de skier!

Retournons-y donc.

La Saint-John et une partie de la Panorama nous servent dans le domaine des bosses. Malgré l’ombre des grands sapins les bordant, on skie presque sur des coussins, les impacts sont absorbés magnifiquement. Et je n’étais pas le seul à le penser.

La Saint-John.

Pour une fin avril, le seul sous-bois de la montagne, la Forêt de Charlotte, était encore bien garni, non seulement de neige, mais aussi d’épines et de cocottes. Là encore, zéro découvert. Même pas de roches cachées.

À une des descentes, on a même pu observer deux chevreuils qui dévalaient la piste Glacier, tout juste en bas de la Forêt ! Avec le peu de skieurs sur la montagne, ils sont restés

Vu la taille de la montagne, j’ai dû faire au-dessus de vingt descentes en y allant tranquillement jusqu’à la fermeture à 16 h. C’était ça, une journée relax.

Vallée-Bleue va continuer à étendre sa saison pourvu que la météo se tienne de son côté. Si ça veut dire qu’ils ouvriront les weekends jusqu’en mai, eh bien, ils le feront ! La décision d’ouvrir ou de fermer sera annoncée sur le site Web de la station chaque vendredi. Ça fait changement de Sommet Saint-Sauveur, tiens…

Après tout, le printemps ne fait que commencer !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Carl Tessier
Skieur depuis près de vingt ans et ZoneSkieur depuis les débuts du site en 2003, Carl n’a manqué aucune saison depuis sa première, à sept ans. Pour s’évader de son cubicule d’informaticien, il explore le Québec (et ailleurs) en quête de virages enneigés et de paysages uniques : damé, sauvage, bois, de la petite station de région au gigantesque domaine quatre-saisons.