VOS SPORTS:
Publication partenaire

Vive la neige naturelle et les sous-bois! Parc du mont Comi – 23 décembre 2017

Avec seulement quelques jours de congé dans la période des fêtes, j’ai décidé avec mon ami Max de me payer un petit trip dans le bas du fleuve pour aller skier au mont Comi non loin de la magnifique ville de Rimouski et ainsi me permettre de skier de belles conditions de neige naturelle.

Départ de Montréal vendredi à 18h30, arrêt non loin de Québec pour un bon souper et arriver à Rimouski 565km plus loin vers 00h30. La météo nous annonçait 20cm de nouvelle neige, mais à notre réveille à 8h00, il n’y a avait rien comme nouvelle neige. Après un bon déjeuné à l’hôtel, nous avons pris la direction du Parc du mont Comi (situé à 25 minutes de Rimouski). Une fois à proximité de la montagne, nous avons eux une petite frousse, car une petite bruine verglaçante est venue taquiner la surface de mon pare-brise, mais ce fut heureusement bref.

Une fois à la station, j’ai vite constaté que Comi est une autre station qui a sa billetterie à même son service à la clientèle. J’ai du passé un bon 20 minutes en ligne afin d’obtenir mon billet journalier, car les deux uniques guichets étaient monopolisés par des clients pour des passes de saison ou autres. Je n’ose même pas imaginer lors de la semaine de Noël. Fait à noter également, emmenez-vous de l’argent comptant, car la cafétéria n’accepte que le cash (machine interac disponible au service à la clientèle si jamais vous n’avez pas prévu le coup)

Enfin sur les pistes vers 9h50 sous une belle petite neige et un mercure de moins 12, c’était même assez froid avec le vent. Première constatation, ça faisait du bien de ne pas skier sur une base de neige artificielle, quel bonheur de ne pas avoir de fond glacé sous les skis. Le dénivelé n’est pas si mal avec environ 250 – 260 mètres selon mon GPS. Max m’a fait redécouvrir les divers sous-bois de la station, car ma dernière visite remontait à l’année 2010. Je ne fus pas déçu de renouer avec ceux-ci et ils m’ont par le fait même comblé tout au long de la journée.

J’ai surtout apprécié le secteur avec la remontée Téliski (un pomalift qui me rappelait ma jeunesse à la Réserve ou au mont Garceau à St-Donat de Montcalm) ou l’inclinaison des pistes et sous-bois avait tout pour me donner de bonnes doses d’adrénaline et tout ça sur de la belle neige naturelle. J’ai même pu faire de belle ligne dans la poudreuse dans le sous-bois nommé le Mur. J’ai pu testé à profusion mes nouveaux skis Rossignol Soul 7 et ils vont comme un charme dans tous les genres de conditions et surtout dans la neige poudreuse. Les fats skis semblent pas mal à la mode à Comi, car j’étais loin d’être le seul à en avoir.

Le parc du Mont Comi nous offrait aujourd’hui 100% de son domaine skiable soit 30 pistes avec ses quatre remontées en opération (Chaise double, quadruple, téléski et T-bar). Les conditions de glisse étaient sur de la nouvelle neige fraiche soit environ 5cm sur une belle base de neige naturelle avec aucune glace. Le mercure à osciller entre moins 10 et moins 12 avec un facteur vent un peu tannant et il a neigé tout au long de la journée. Fait à noter que le secteur du téléski ferme à 14h45 et le versant principal à 15h15, car à 16h00, la noirceur est déjà bien installée dans le bas du fleuve.

Les nombreux kilomètres en valaient le détour pour un petit trip du temps des fêtes et pour y skier 100% d’un domaine skiable sur neige naturelle dans cette magnifique station du bas du fleuve. Le gros de la tempête fut sur notre retour entre Rimouski et Québec où les conditions routières étaient pénibles, mais avec un petit arrêt à la célèbre fromagerie des Basques à Trois-Pistoles, le fromage nous a redonné de l’énergie pour le restant de voyage.

Parc du Mont-Comi, j’espère te revoir bientôt

Eric Boyczun

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Éric Boyczun
Éric fait partie des plus anciens membres de l'équipe de ZoneSki. Sa passion pour ce sport n'est un secret pour personne et son plaisir à skier transparait sur chaque photo de lui, où il arbore un large sourire même dans les descentes les plus techniques!