VOS SPORTS:
Publication partenaire

Whitewater, C-B., Énormes quantités de neige ! – 29 et 30 décembre 2018

Après trois journées incroyables à Red Mountain, mon séjour dans la région West Kootenay de la Colombie-Britannique s’est poursuit à la station Whitewater. La station est reconnue pour l’énorme quantité de neige qu’elle reçoit. Saison après saison, Whitewater est toujours parmi les meneurs en accumulation de neige. Cette saison n’est pas une exception. En date du 29 décembre, il était déjà tombé 421 centimètres de neige à Whitewater. La base se mesure à 181 centimètres. Ce sont des chiffres très impressionnants pour être seulement au mois de décembre ! 

La station était à la hauteur de sa réputation pendant ma visite de deux jours pour conclure mon sejour de poudreuse dans l’Ouest. J’ai eu droit à toute une fin de semaine de neige fraîche à Whitewater ! Voilà le récit de ces deux journées :

Jour 1 – samedi 29 décembre

La neige a commencé à tomber la veille. Lorsque j’arrive à la station, le rapport d’enneigement annonce que 10 centimètres de neige sont tombés pendant la nuit. Cependant, en regardant les pistes, je dirais qu’il y en a au moins 15… De plus, la neige ne cesse pas de tomber de l’ouverture jusqu’à la fermeture. 

Je monte la chaise Summit pour ma première montée. La descente qui suit est parmi les meilleures de ma récente mémoire. On flotte dans la neige et de la neige, il y en a partout ! On n’a pas à se craindre de frapper le fond, la couverture est excellente. La neige est tellement belle qu’on n’entend même pas nos virages. 

Blast:

Terra Ratta:

La majorité de ma journée se passe sur la remontée Glory. Ici, on peut descendre des sous-bois à presque 700 mètres de dénivelé rempli de poudreuse. 

Fuse:

Backside:

Knee Deep Glades:

Étant un samedi en période des fêtes, l’achalandage était un peu élevé. Cependant, en utilisant la ligne pour skieurs seuls, on embarquait en moins d’une minute sur toutes les chaises.

Jour 2 – dimanche 30 décembre:

J’ai été très chanceux avec la météo pendant mon voyage à la Colombie-Britannique. En cette dernière journée de voyage, j’ai été récompensé avec le meilleur des deux mondes – nouvelle neige et ciel bleu ! Les paysages à Whitewater sont vraiment spectaculaires. Il y a des sommets enneigés dans tous les directions. De plus, si vous êtes équipés pour le hors-piste, la majorité de ces sommets sont relativement facile d’accès. Il faut par contre avoir une bonne connaissance des conditions d’avalanche et de l’arrière-pays.

Quelques-uns des sommets qui entourent la station:

Ma journée s’est passé une fois encore dans les merveilleux sous-bois. Il y a tellement de secteurs de bois ici que ça prend longtemps avant que le domaine soit tracé. Même avec un achalandage élevé aujourd’hui, on pouvait faire des traces fraîches jusqu’à midi, et toute la journée si on savait par où regarder.

Terra Ratta (6 centimètres de nouvelle neige annoncée pendant la nuit – assez conservateur!):

Det Cord:

Single Malt:

Ignitor:

Bonanza (versant Silver King en arrière-plan):

La chaise Glory:

Back Burner:

La qualité et quantité de neige à Whitewater sont d’une classe à part. Whitewater est une destination de poudreuse, sans aucun doute. Si vous devez réserver un voyage d’avance et vous voulez mettre les chances sur votre bord d’avoir de la belle neige, choisissez Whitewater. Elle est une des destinations le plus fiable au Canada en ce qui concerne la poudreuse. La station se compare bien maintenant aux autres de l’Ouest Canadien avec l’ajout du télésiège Glory. Ceci a augmenté le dénivelé à presque 700 mètres. De plus, les sous-bois sont facilement parmi les meilleurs du continent. 

À 20 kilomètres de Whitewater, se situe le village pittoresque de Nelson. Il y a plusieurs hébergements et restaurants ici, ainsi qu’une navette pour se rendre à la station. 

https://www.skiwhitewater.com/

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Dale Caluori
Chanceux d’avoir grandi au cœur des montagnes des Cantons de l’Est, Dale est encore plus chanceux de pouvoir faire carrière dans cette même région. Chaque fin de semaine, été comme hiver, que ce soit en vélo ou en ski, on peut le retrouver sur une montagne. Dale est toujours à la recherche de neige et partage ses expériences sur Zone.Ski.