Publication partenaire

Mes vieux skis tout neufs: Revue du Robot Wintersteinger Scout

23 octobre 2017 | Chronique, par Jacques Boissinot
Photos Jacques Boissinot

Vous connaissez l’importance que j’accorde à l’entretien des skis, afin d’être prêt à affronter toutes les conditions. Et je n’ai pas changé d’idée sur la nécessité d’avoir un bon technicien, bien formé et capable de remettre votre équipement au point comme vous l’aimez.

Photo Jacques Boissinot

Performance Bégin, la boutique de Saint-Augustin-de-Desmaures, a fait l’acquisition d’un tout nouveau robot, le dernier cri de la prestigieuse marque autrichienne Wintersteiger. Ce modèle Scout est le premier dans l’est de l’Amérique du Nord à être installé. Cet investissement majeur de Stéphane Bégin et sa conjointe Saunia Sanscartier, à leur boutique spécialisée dans le ski et le vélo, va permettre aux clients d’avoir accès à un équipement de fine pointe et de profiter de techniciens spécialisés et formés sur la machine. Le robot pourra, si le ski le permet, remettre la semelle et les carres des skis à l’état neuf.

Le montage du robot a débuté le mercredi 18 octobre et tout au long de l’assemblage des composantes, les techniciens de la boutique ont profité d’une formation complète sur le produit. Steve Tremblay, technicien spécialiste chez Wintersteiger, a tenu à préciser que rien ne remplacera le technicien, qui tout comme un bon cuisinier devra poser les bonnes questions au client afin de préparer la recette qui donnera satisfaction.

Je me suis pointé à la boutique deux jours plus tard avec mes bons vieux Rossignol Experience 88 ayant plusieurs saisons à leur actif. L’an dernier, j’avais fait préparer mes skis dans une boutique à quelques jours de la fin de la saison. Je croyais que la mise au point de mes vieilles planches passerait comme une lettre à la poste. J’avais tort. Certes, mes skis avaient la base un peu desséchée, mais j’étais loin de penser qu’ils étaient mal en point. Suite à une série de questions sur ma façon de skier et mes préférences, Steve Tremblay a déterminé la recette qui me conviendrait le mieux. À l’examen du ski, il a constaté que ce dernier avait passablement d’usure, ce que je savais déjà.

Au premier passage dans l’antre du robot, il a tout de suite noté les imperfections majeures sur mes skis. La base était beaucoup trop haute et les skis étaient plus aiguisés d’un côté que de l’autre. Le système de disque en céramique, exclusif à Wintersteiger, a vite fait de montrer l’anomalie sur mes skis. Le plus difficile en mise au point des skis est de répéter les mêmes gestes afin qu’ils soient égaux. La beauté du robot est de pouvoir copier exactement le travail du premier ski et de l’appliquer au deuxième.

Au final, mes skis ont dû faire près d’une dizaine de passages, afin de remettre graduellement ceux-ci à l’état neuf. J’oserais affirmer que mes skis en sont sortis avec une structure de base et des carres encore mieux préparées qu’à l’origine de l’achat.

Photo Jacques Boissinot

Pour compléter le tout, un fartage à l’infrarouge a été fait, permettant de faire pénétrer la cire profondément dans la structure de la base sans toutefois faire surchauffer le ski. Le résultat est tout simplement remarquable. Au passage de l’ongle sur la carre on pouvait sentir la douceur sur toute sa longueur.

Photo Jacques Boissinot

Le meilleur conseil que je puisse vous donner, avant de changer vos skis, pensant y gagner en performance, faites-les voir par votre spécialiste en boutique. Vous pourriez retrouver le plaisir que vous aviez lors de l’achat de ces derniers et sauver sur l’acquisition d’une nouvelle paire de skis. Chez Performance Bégin, ils ont un programme pour l’aiguisage/fartage. Pour une seule mise au point, ce sont 49,99$ plus les taxes. Pour cinq mises au point, ce sont 200$ plus les taxes et pour les plus friands de skis parfaits, ils ont une carte de 10 mises au point à 350$.

En terminant, c’est le temps de faire préparer vos skis pour la saison. Passez voir votre boutique favorite afin de bénéficier de skis parfaitement adaptés à nos débuts de saison. J’ai hâte de déposer les miens sur la neige et de retrouver le plaisir d’avoir des skis « neufs » sous les pieds.

Merci à Stéphane Bégin et Performance Bégin, en banlieue de Québec, pour l’accueil et la mise au point de mes skis.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Boissinot

De la photo au ski en passant par la voile et la moto, Jacques (La Comète) garde un coeur jeune en vivant à fond chacune de ses passions. Essayez de le suivre en piste... vous comprendrez l'origine de son pseudonyme!

Publier un commentaire

3 Commentaires sur "Mes vieux skis tout neufs: Revue du Robot Wintersteinger Scout"

Me notifier des
avatar

Il est fascinant de voir comment plusieurs skieurs n’entretiennent pas leurs planches! Des années sans cirer et affûter! Incroyable. Ma fille fait de la course depuis 8 ans et, s’il y a une chose que les skieurs dans les programmes de courses savent (et leurs parents!), c’est bien l’importance d’entretenir la base et d’affûter les lames aussi! On aiguise tout le temps et on cire tout le temps. Quand vous avez skié sur des skis bien entretenus, vous comprenez tout de suite.

La shop à St-sauveur aussi en ont une et eux aussi se disait être les seuls à en avoir une…
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1882808601954508&set=pcb.1882809015287800&type=3&theater

wpDiscuz