VOS SPORTS:
Publication partenaire

Zermatt, Suisse – 18 février 2019

La station de Zermatt Matterhorn glacier Paradise que j’ai eu la chance d’explorer pendant 6 jours cette semaine est complétement splendide! Ce magnifique domaine skiable est le plus élevé de la Suisse. Il est possible de visiter deux autres stations de l’Italie à partir de ce point, soit Cervinia et Valtournenche. A 4 heures de train de Genève, ce beau village de montagne pittoresque situé à 1620 mètres d’altitude, nous fend l’œil dès notre arrivée par sa beauté.

En début de séjour, nous avons eu la chance qu’il tombe plus de 20 cm au village et encore plus en haute montagne. Ces précipitations ont permis de faire quelques belles journées de poudreuse dans les superbes bowls et sous-bois que nous offre cette gigantesque station suisse-allemande.

Le domaine skiable est très vaste, répartis sur trois stations, chacune étant séparée en plusieurs secteurs. Selon la remontée mécanique choisi en partant du village le matin, il possible de visiter un nouveau secteur à chaque jour. Le funiculaire Sunnega grimpe dans un tunnel creusé à même la montagne à 2288 mètres d’altitude. Le train Gornegrat prend son départ du village et nous amène à 3089 mètres sur un trajet d’environ 45 minutes. Durant la montée, nous avons pu observer les magnifiques paysages que nous offrent la montagne. Il y a également les télécabines Matterhorn glacier Paradise qui nous amènent jusqu’au petit Cervin à 3883 mètres d’altitude, soit le plus haut sommet skiable de la station.

Tout au long des différentes montées l’incroyable Cervin, ce pic gigantesque de 4478 mètres d’altitude surplombe d’une beauté sans pareil la station. Par temps clair et ensoleillé, il est visible peu importe où l’on se trouve dans la montagne. Le Cervin a fait la renommé de cette région et amène un lot de visiteurs diversifié venu photographier cet emblème de Zermatt. On ne se lasse pas de l’observer!

Pour mon premier périple en Suisse et dans les Alpes, j’ai été très choyé! Premièrement par la température qui tournait autour de -10◦ à 5 degrés. Deuxièmement, par notre guide, j’ai eu la chance d’être accompagné par un ami qui demeure en Suisse. C’est un énorme avantage d’avoir un guide pour profiter au maximum de ce grand domaine comprenant plus de 360 km de pistes et 52 remontés mécaniques! Avec autant d’espace et de commodités, pas étonnant que se soit aussi fluide de skier dans cette montagne.

En terminant, j’ai été très impressionné par la condition des pistes et des sentiers hors-pistes. La quantité et la qualité des restaurants-bars-terrasse méritent aussi d’être soulignées. Le personnel est chaleureux et accueillant. Je pourrai d’ailleurs vous donner plus de détails car mon voyage fera l’objet d’une chronique dans le Mag, à suivre…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Keven Lavoie
Sportif polyvalent et grand passionné de plein-air, Keven a découvert le ski alpin il y a une dizaine années. Il aime particulièrement découvrir de nouvelles stations avec peu d'affluence pour pouvoir faire les premières traces, en famille ou entre amis, avec qui il apprécie partager sa nouvelle passion!