En images: Bromont, montagne d’expériences, 10 décembre 2023

Quand de la pluie est annoncée par nos météorologues, l’hésitation dans l’élan de nos passions se fait parfois sentir. J’ai tellement bien fait, car c’était un avant-midi parfait pour profiter des pentes de Bromont, montagne d’expériences. Très peu de skieurs s’y étaient rendus et la fameuse pluie, n’a commencé que dans les environs de midi.

La neige était de style moelleux, un peu comme au printemps, sur un fond assez ferme, mais pas du tout glacé. Des conditions qui permettaient de varier les vitesses sans crainte de perdre le contrôle. D’ailleurs les équipes de compétitions étaient bien présentes afin de peaufiner les techniques et se préparer pour la saison qui débute.

La seule remontée en opération est celle du Village. La remontée du Lac, devrait ouvrir à la fin de la présente semaine, selon les dires de préposés a qui j’ai posé la question. Peut-être également, le versant soleil, selon ce que nous réserve cette semaine, dame nature.

Quelques jeunes chanceux qui s’apprêtent à dévaler la piste ”La Brome”.

Une prise de vue toujours intéressante dans la piste ”La Bedford”. Un bel endroit pour travailler son plus beau carving.

La majorité des pistes principales du versant du village, sont accessibles et en excellentes conditions. Avec la longueur respectable des pistes de ce versant, et la variété des niveaux de difficulté, le plaisir prend vite le dessus sur l’habituelle monotonie que l’on retrouve dans plusieurs centres de ski du Québec, en début de saison. Bromont est un chef de file en ce domaine !

Un beau point de vue sur le mont Sutton, qui était malheureusement fermé aujourd’hui, en raison de la pluie.

En ce qui a trait à Bromont, la station fermait de son coté, exceptionnellement, à 16 heure, en raison également des intempéries.

Article précédentAlerte neige du 11 au 12 décembre
Article suivantEn images: Mont Habitant, 10 décembre 2023
Membre de l'équipe de ZoneSki depuis quelques années, ce passionné de ski alpin a fait ses premières descentes au Mont Surprise, à Lebel-sur-Quévillon, en Abitibi, en 1967. S'il n'est pas sur ses planches, il recherche les meilleurs rabais offerts par l'industrie du ski.