En images: Ouverture de Tremblant, 23 novembre 2023

Tradition oblige à Tremblant: le tapis rouge est déroulé pour les visiteurs lors de l’ouverture de la station. La haie d’honneur constituée des employés nous laisse croire pendant un bref moment que nous montons sur le podium olympique. Nous sommes nombreux à nous être pointés le nez pour profiter de magnifiques conditions et d’un temps doux. À 9h, l’embarquement se fait rondement (et dans une atmosphère festive: DJ, clochettes et applaudissements) et l’attente est minime.

L’hiver n’a pas encore pris sa place; seules de timides taches blanches au sol témoignent de l’arrivée imminente de la saison froide. Par contre, l’enneigement fabriqué est bel et bien au rendez-vous sur les pistes. L’abondance de neige sur les pistes ouvertes témoigne d’un travail acharné de la part des ouvriers dédiés à la tâche.

Au sommet, on constate combien il est tôt en saison; skieurs et planchistes hésitent, trébuchent et zigzaguent. Il ne faudra que quelques virages pour renouer avec le “feeling” de la glisse et une position décente. Les pauses sont fréquentes, histoire de reprendre son souffle.

Vers 11h, la visibilité s’enfonce dans une brume dense qui, toutefois, ne cause pas de souci. Évidemment, la perception du relief s’en ressent et l’ouïe devient un outil complémentaire pour se guider entre une surface se dégradant et le trafic de visiteurs.

À mi-montagne, la visibilité demeure très bonne tout au long de la journée et permet d’accélérer sans crainte de frapper son voisin de glisse. En effet, à mesure que les surfaces se transforment les skieurs accélèrent et deviennent plus audacieux (Comprendre excités! Ce qui est naturel en ce jour 1 de la saison).

Le versant Nord reçoit moins de visiteurs et témoigne tout autant de la faiblesse des précipitations solides jusqu’à date. Je passe une bonne partie de ma journée sur ce versant, car les conditions de glisse me semblent meilleures. À noter que le versant principal n’offre pas encore de descente sur toute sa longueur. On retourne à sa base par le biais de la télécabine.

Dès l’ouverture, le sommet est déjà bien “colonisé” par les visiteurs impatients d’en découdre avec les pistes fraîchement constituées. Les deux premières heures nous offrent de la glisse d’excellente condition. Avec le volume de visiteurs, et considérant que la neige est essentiellement fabriquée, le défi s’accroît au fil de la journée. Cela ne fait qu’ajouter au plaisir de se refaire des jambes solides!

Tremblant est enfin arrivée à l’ère du RFID. Finis les billets attachés au “zipper” du manteau pour les visiteurs qui ne détiennent pas une passe saisonnière. La nouvelle carte de radio-identification fonctionne très bien pour moi (après un retour au service à la clientèle suite à la non lecture de ma carte lors de ma première tentative de montée. L’opération de réactivation a pris tout au plus 30 secondes!). Au final cette journée d’inauguration de la saison est un vif succès, dans la plus pure tradition de Tremblant.

Article précédentEn images: Sommet Saint-Sauveur, 22 novembre 2023
Article suivantALERTE NEIGE du 26 au 28 novembre
Patrick Teasdale aime beaucoup jouer dehors. Télémarkeur depuis longtemps, il explore maintenant les possibilités du ski de randonnée alpine. Il troque volontiers sa pagaie groenlandaise ou ses skis pour une tasse d'excellent thé vert japonais. Un brin poète et idéaliste, il ne demande qu'à être émerveillé par une trouée de lumière, un chant d'oiseau ou une lame de neige. Il aime soigner ses chroniques et ses photos.