En images: Sommet Morin-Heights, 4 janvier

Je ne sais pas ce qui m’émeut le plus: le soleil, la nouvelle neige, le vent, la poudrerie ou les moins 10 degrés… En tout cas, l’hiver est de retour. Alléluia!

La marmaille de compétition est bien présente avant le retour en classe dans les prochains jours.

Par chance que le soleil luit, car la neige, elle, prolonge sa timidité malgré les 2-3 centimètres accumulés au cours de la nuit. Les équipes de fabrication de neige et de damage sauvent la donne.

Comme partout ailleurs dans la province, c’est le matin (très “le matin”!) que les conditions sont les meilleures. Des skis affûtés prolongeront la satisfaction des skieurs. Sommet Morin-Heights offre un excellent damage. Évidemment, les pistes vertes et bleues demeurent agréables plus longtemps. Ici, à la base du versant Soleil, il fait bon sentir les rayons sur son visage.

Ledit versant Soleil n’offre pas le même dénivelé que les deux autres. Une seule piste y est présentement praticable. Cependant face au soleil et sur une piste en très bon état, de beaux virages profonds et bien arqués font sourire le chroniqueur.

Bon nombre de familles visitent la station aujourd’hui. Malgré cela, l’attente à la remontée est nulle. À quoi bon attendre avant de venir? La neige viendra assurément, mais l’offre de pistes actuelle convient à tous les niveaux de skieurs et planchistes. Notez que dû à la présence exclusive de neige fabriquée, la seule piste noire offerte exige une bonne technique et un engagement certain. Rien pour arrêter les plus déterminés.

Les équipes d’enneigement sont à pied d’œuvre. Il ne faudra probablement que quelques jours avant que davantage de pistes soient ouvertes. Beau week-end en vue!

La partie de la station réservée à l’initiation est pleinement opérationnelle. Elle est très fréquentée dès 9h30 (photo prise à 8h30, avant l’arrivée des visiteurs). Grands-parents, parents et tout-petits se retrouvent avec bonheur au tapis magique.

Article précédentMONT COMI, livrets de 8 billets jusqu’à 20% de rabais
Article suivantEn images: Le Relais, 4 janvier 2024
Patrick Teasdale aime beaucoup jouer dehors. Télémarkeur depuis longtemps, il explore maintenant les possibilités du ski de randonnée alpine. Il troque volontiers sa pagaie groenlandaise ou ses skis pour une tasse d'excellent thé vert japonais. Un brin poète et idéaliste, il ne demande qu'à être émerveillé par une trouée de lumière, un chant d'oiseau ou une lame de neige. Il aime soigner ses chroniques et ses photos.