Les préliminaires

Je suis toujours venu au Massif de Charlevoix pour skier, mais la station de la Petite-Rivière-Saint-François nous offre beaucoup plus, et ce, à toutes les saisons. La station a le vent dans les voiles depuis quelques années avec l’arrivée du Club Med, mais aussi avec la panoplie d’activités offerte dont l’une des dernières est le très populaire vélo de montagne en été qui se développe à vive allure. Aussi, depuis environ une dizaine d’années, la station nous offre de dévaler une piste de 7,5 km entourés de paysages magiques… en luge.

Aujourd’hui, je fais le combo : la luge en avant-midi et du ski en après-midi. Alors, découvrons la montagne d’une autre façon !

C’est le départ depuis l’accueil près de la pente école.

Après quelques informations d’usage à l’accueil, le départ s’effectue à partir du sommet de la montagne derrière l’école de glisse. C’est à bord du Cat-luge, un transport à chenillette que nous nous dirigeons vers l’entrée de la piste damée dédiée uniquement à la luge, soit à environ 816 mètres au sommet du Mont-Liguori. Avant le grand départ, les guides-instructeurs nous donnent les consignes de sécurité à respecter et les manœuvres de conduite qui ne sont pas compliquées, mais efficaces. Il y a deux types de luge (un modèle pour la vitesse et un traditionnel), c’est le modèle traditionnel en bois qui est disponible et que nous avons utilisé.

Les guides-instructeurs nous donnent les dernières consignes de départ !

L’adrénaline de la luge

Et voilà ! nous descendons enchainant les virages doucement en premier afin de se familiariser avec le bolide, mais plus rondement par la suite en augmentant la vitesse. La surface est belle et la piste assez large. Aujourd’hui, la surface est assez rapide. Le parcours sinueux possède toutes les indications nécessaires pour une bonne descente annonçant les courbes. Il s’agit de maitriser la conduite de la luge par un transfert de poids à droite ou à gauche un peu comme en ski sur le ski extérieur au virage. L’idéal est de prendre le temps aussi de jeter un coup d’œil aux paysages à couper le souffle.

Rendus à la mi-parcours, nous faisons une pose et il est possible d’entrer dans un refuge pour se réchauffer quelques minutes. Pendant toute la descente nous avions un guide en avant et un autre qui fermait le groupe. Arrivés au pied de la montagne, nous remontons avec nos luges dans la télécabine. Il y a différents forfaits disponibles jumelant la luge et la raquette même en soirée, éclairée à la lampe frontale. Quelle belle expérience ! Nous avions envie de recommencer !

La piste est assez rapide étant donné les deux extrêmes de température des derniers jours.
Il est possible de filer à vive allure !
Une petite pause avant les derniers virages assez sinueux.

Le plaisir des virages

Après un dîner à l’auto afin de respecter les mesures mises en place, nous sommes prêts à profiter du beau domaine skiable très varié de la montagne en après-midi. Évidemment, il s’agit d’un terrain de jeu plus connu que celui de la luge. Par ailleurs, étant donné les conditions des derniers jours et les changements de température d’un extrême à l’autre, nous avons arrêté notre choix pour nos skis de piste qui sont idéals pour la mise à carre sur une surface ferme. Au menu : Virages coupés sur pistes damées! 39 pistes disponibles sur un total de 53. Fidèles à notre rituel, nous commençons par La Petite-Rivière qui est, selon moi, l’une des plus belles pistes au Québec de par sa pente, sa largeur et sa vue ! Nous retrouvons d’excellentes conditions de glisse même en après-midi avec une surface ferme, mais accrocheuse. L’attente aux remontées est bien gérée grâce à l’accès limité à la montagne en lien avec la distanciation et les mesures restrictives en vigueur. On dévale les pistes de Grande-Pointe, Camp-Boule et Maillard. À part l’Anguille qui était complètement durcie dans la dernière section, toutes les pistes que nous avons skiées étaient très correctes. Il ne manquait que le soleil en après-midi. C’est assez pour aujourd’hui!

Vue sur le fleuve du haut de La Crique, il est possible de remarquer un achalandage moyen à la remontée Grande-Pointe.
Vraiment de belles conditions dans la Petite-Rivière.
Une surface durcie dans le bas de l’Anguille nécessitait notre attention !
Toujours une belle surface de glisse dans le secteur Camp-Boule. Le bas de La Bouchard.

Le tout inclus du Club Med Québec Charlevoix

Difficile de passer par le Massif de Charlevoix sans faire un clin d’œil au super développement du premier Village Club Med au Canada dont l’ouverture est prévue pour le 3 décembre 2021. L’établissement principal de 302 chambres au bas de La Fortin sera adapté aux familles tout en disposant de 25 suites spacieuses au confort hors pair. Les forfaits tout compris sont une formule simplifiée représentant plusieurs avantages et économies pour les vacanciers.

Ces derniers jours, Le Massif confirmait des investissements majeurs afin « d’optimiser le système d’enneigement, l’entretien des pistes, des infrastructures et de son développement 4 saisons. » On veut que le contingentement continue la saison prochaine afin valoriser l’expérience en montagne en ayant un achalandage moins élevé et ainsi garder un sentiment de privilège.

L’hôtel devrait être prêt pour accueillir les touristes en décembre 2021.

L’expérience du Massif

On remarque que les employés de la station sont fiers de la montagne et des développements prometteurs dans un futur rapproché. Ils forment un groupe uni travaillant tous dans le but de rendre l’expérience client en montagne unique.

Au Chalet de la base, il est possible de se restaurer avec des commander pour emporter. Il s’agit de La Forêt Gourmande qui est un café-boutique : Café, Crêperie matinale, Bar à tire d’érable et un menu complet qui variera au gré des saisons.

La Forêt Gourmande est très appréciée de tous au Chalet de la base.
La télécabine HydroExpress !

Parlant expérience, nous avons eu la chance de monter dans la télécabine HydroExpress, dans laquelle, il y a une présentation visuelle et sonore en lien avec les forces de la nature, soit le soleil, l’eau et le vent. Très intéressant pour la durée d’une remontée !

Bref, nous avons vécu une expérience et une journée mémorable au Massif de Charlevoix. Maintenant, à vous de jouer !