Mont Adstock, matinée de bonheur, 13 février 2021.

Matinée glorieuse au Mont Adstock, près de Thetford Mines dans le centre du Québec. À mon arrivée, la fébrilité des jeunes de l’équipe de compétition était palpable. Enfin, ils ont pu se pratiquer ensemble avec leurs entraîneurs . On pouvait aussi voir des moniteurs donner des cours par petits groupes. D’ailleurs un des dictons de la station, si t’apprends à skier ici, tu peux skier partout. À voir aller les jeunes, c’est facile d’y croire. Les pistes expertes sont très abruptes.


Le ski, sport individuel vous dites

Comble de bonheur, j’ai rencontré des amis sur place, deux d’entre eux par un parfait hasard. Le ski est peut-être un sport individuel, mais tellement plus agréable à pratiquer avec des amis.


La montagne trône en hauteur près du Grand Lac Saint-François et du Lac à la Truite. Un soleil radieux et un ciel sans nuages sur des pistes parfaitement damées, quoi demander de mieux. En écoutant la radio en direction de la station, on suggérait de rester chez soi à cause du froid. Baliverne !!! Le ski est un sport d’hiver et on doit s’habiller pour les conditions, sauf que le soleil nous chauffait le dos lors des remontées dans le télésiège. J’ai même eu chaud.


La chance de pouvoir skier
Nous sommes chanceux de pouvoir skier les pistes dans les stations du Québec et je ne parle pas ici de la pandémie. Les centres de ski ont dû faire des miracles avec les systèmes d’enneigement afin de combler le manque de précipitations jusqu’ici cet hiver. Adstock en est un bel exemple. Ses pistes abruptes, où il y est plus difficile de faire tenir la neige, étaient parfaitement couvertes. Tout au long de la matinée, on pouvait voir l’équipe de compétition locale s’entraîner sur une piste qui est restée en bonne condition. Adstock a installé un beau refuge tout neuf au sommet, mais malheureusement, pour des raisons hors de leur contrôle, celui-ci est fermé.


Les stations régionales
Nos régions regorgent de stations de ski où il est agréable d’y pratiquer la glisse. Adstock est un bel exemple. En Chaudière Appalaches et dans le centre du Québec, on peut pratiquer le ski dans plusieurs stations qui sont d’une grande importance pour les adeptes du ski et de la glisse. Combien de jeunes ont appris dans des plus petites stations. Moi le premier, j’ai fait mes débuts au Mont-Myrand, qu’on appelait affectueusement « la bosse Myrand » situé en plein cœur de Sainte-Foy. Que dire de Dominique Gauthier qui a débuté sa carrière au Centre de Plein Air de Lévis pour terminer parmi les meilleurs en coupe du monde de ski de bosses. Encourageons nos stations régionales qui forment notre jeunesse. Pour en savoir plus, visitez notre site sous l’onglet “GUIDE” 

En terminant, j’ai une pensée pour mon ami Richard Setlakwe, un pionnier du ski à la station Adstock. Il n’était pas là lors de ma visite. Richard se remet d’un problème de santé et il est en convalescence. Au nom de Zone.Ski, je lui souhaite un prompt rétablissement. Notre chroniqueuse Geneviève Larivière avait fait un reportage sur Richard dans la série « les visages du ski ». Je vous invite à lire ce reportage ici : https://zone.ski/visage-du-ski-richard-setlakwe/