De neige et d’espoir

J’arrive tôt; avant presque tout le monde. Juste pour vous dire, il y a trois autos de skieurs dans le stationnement. Je constate alors qu’une clôture bloque l’accès au domaine skiable. Sur la droite, une guérite et une petite cabane par où accéder à la station. Il faudra montrer patte blanche, comme dans toutes les stations. Ici, ça se fait dehors. Une fois affranchi des procédures administratives d’une première visite cette saison, je me retrouve au paradis. Sans blague! Au sol, la neige est fraîche et tendre. Il n’y a même pas de glace sous mes pas. Un coup d’oeil sur les pistes me révèle le plus beau corduroy que j’ai vu depuis longtemps. La neige est au rendez-vous et mes espoirs de ski agréable et pas bruyant se concrétisent. En fait, il s’agit aujourd’hui des meilleures conditions de glisse que j’ai eues cette saison (il s’agit de ma sixième sortie). Bienvenue au Mont Rigaud!

C’est quoi l’affaire?

Je rencontre Luc Élie, propriétaire de la station depuis 2009. Il n’est pas peu fier de son entreprise. À juste titre. Mont Rigaud n’est pas une méga-station condo/casino/spa/gastronomie/Gucci/valet service et autres tendances luxueuses. Ce que Luc et son équipe ont réussi à créer, cependant, c’est une véritable et fort sympathique destination quatre saisons. La popularité et la versatilité de la station ne cessent de croître. Mais alors, la clôture, c’est quoi l’affaire? Peut-être un peu victime de son attrait, la station doit composer avec un certain nombre de visiteurs qui se faufilent sans payer les droits d’accès pour faire de l’escalade, du vélo de montagne, de la raquette ou du ski de randonnée alpine. C’est un peu comme aller au resto et s’enfuir sans payer. De plus, la satanée COVID qui force les opérateurs de station à une extrême vigilance sanitaire. Ainsi, une fois sur le domaine on n’a plus à montrer quoi que ce soit: ni passeport vaccinal, ni pièce d’identité, ni carte d’accès électronique aux remontées. En fait, c’est seulement lors de la première visite qu’il faut s’astreindre au rigoureux protocole d’enregistrement. Oh, n’oubliez pas d’acheter vos billets en ligne avant votre visite. Sur le site web, un compteur indique le nombre de billets disponibles pour une date donnée. Notez aussi que les billets sont offerts seulement pour trois plages horaire: matinée, après-midi ou soirée.

Un environnement alpin

Digne des paysages des Sierras californiennes, le Mont Rigaud dispense des scènes magnifiques. Durant la remontée, on longe un alignement de pins matures sur un sol rocailleux. Derrière, là où sont situées les courtes et difficiles voies d’escalade, des éperons rocheux et des parois verticales nous rappellent l’histoire géologique de la montagne. En effet, cette saillie rocheuse à la végétation alpine est un “accident” topographique. Dans les environs, aucune autre montagne ou colline ne perce le ciel. Au contraire, le Mont Rigaud trône au coeur de la vallée des Outaouais. Du débarcadère, la vue sur la rivière du même nom est superbe. On s’y croit beaucoup plus haut que ne l’est vraiment le dénivelé skiable. Dans les cimes des pins centenaires, le vent souffle et nous laisse rêver aux vastes forêts et sommets des montagnes de l’ouest. En bien plus petit mais en aussi majestueux!

Comme à la maison

Je reviens année après année au Mont Rigaud. Pas de piste folle, pas de dénivelé à scier les jambes, pas de luxe ostentatoire, pas de sous-bois épique. Pourtant, la station a tout pour plaire et accommoder les familles et les fidèles skieurs comme moi qui recherchent une station toute étoile impeccable et accueillante. D’ailleurs, je vous mets au défi de trouver un employé qui ne soit pas souriant ou accueillant. Cette disposition chaleureuse commence avec le patron que l’on voit en chair et en os sur les pistes, à la cafétéria ou en tout autre endroit où sa présence est requise. Oubliez les corporations multimillionnaires et les conglomérats immobiliers, les administrateurs invisibles et anonymes. J’aime cette station simple et sans prétention qui offre malgré tout une expérience tout à fait honnête et accessible. Des milliers de visiteurs pensent la même chose! On s’y sent comme à la maison, avec du staff qui se souvient de nous d’une visite à l’autre. En somme, la formule gagnante adoptée par la station est digne de mention.