En ce 17 février, c’était notre première visite de la saison dans cette magnifique et unique montagne qu’est le Mont Sutton dans la région des Cantons-de-l’Est. Oui en effet, c’est une visite tardive en saison, mais il faut dire que Dame Nature n’avait pas été généreuse en précipitations de neige dans cette région depuis le début de l’hiver. Le tout s’est réglé lors d’une bonne bordée de neige qui a laissé pratiquement 40cm il y a deux semaines.

Dans la remontée #IV

En cette journée ensoleillée du mois de février, nous n’étions pas les seuls à skier à Sutton. C’était le President’s Day chez nos voisins du sud et beaucoup de skieurs et planchistes arrivaient du pays de l’Oncle Sam! J’ai d’ailleurs fait une remontée avec une famille en provenance du New Jersey qui visitait le Mont Sutton pour la première fois;  ils adoraient tous la place ainsi que les paysages féeriques de la montagne.

Julien en action dans le secteur #4
Le secteur #VII

Une chose est certaine, il a dû y avoir énormément d’achalandage lors du dernier weekend, car les pistes expertes des secteurs IV – V et VII ainsi que les sous-bois avaient été quelque peu dégarnis dans les endroits inclinés; il fallait être vigilant à cause des plaques durcies ainsi que des obstacles naturels. Une nouvelle bordée de neige serait la bienvenue pour améliorer la situation.

Sur le versant naturel dans la piste l’Extase

En matinée, la neige était plutôt durcie à cause de la température assez froide durant la nuit, mais tout s’est amélioré graduellement au courant de la journée malgré un thermomètre qui n’est jamais monté plus haut que -8 degrés. Nous étions équipés de nos Rossignols Soul 7 (fat ski), mais il aurait été préférable d’avoir un ski tout terrain moins large et plus profilé afin d’en profiter au maximum.

Moi-même dans la piste la Fantaisie

Les meilleures conditions de pistes expertes ou sous-bois se trouvaient sur le versant naturel avec les pistes Fantaisie et Extase qui avaient été moins empruntées à cause du sentier de retour qui demande un certain effort pour revenir au versant principal, ce qui décourage beaucoup de skieurs et planchistes, mais qui en vaut vraiment la peine.

Sur le versant principal, nous avons bien aimé les secteurs I et II : des pistes moins inclinées avec une belle couche de neige et surtout pratiquement aucune plaque durcie. Il était même possible, à notre grand plaisir, de skier dans de la belle neige poudreuse en bordure de piste.

La suite de la piste la Fantaisie

Aujourd’hui, le Mont Sutton nous offrait 100% de son domaine skiable avec 6 remontées sur 9 en opération. Malgré l’achalandage, l’attente n’a jamais dépassé les 3 minutes aux remontées. Les conditions de glisse étaient variables d’un secteur à l’autre tout dépendant de l’inclinaison des pistes. Il était préférable d’avoir des carres bien affûtées pour attaquer les nombreux pitchs des secteurs IV et V et VII.

Julien se préparant à dévaler la piste l’Exil face au magnifique Round top (sommet du Mont Sutton)

Depuis mon adolescence, le Mont Sutton demeure l’une de mes destinations favorites grâce à son vaste domaine skiable; c’est 60 pistes et sous-bois et 204 jonctions, un paysage féerique ainsi qu’un style pittoresque unique. Skier Sutton, c’est comme retourner dans le bon vieux temps.

En action dans la piste Bou-bou
Au sommet de la remontée #II

En conclusion, ce fut une belle journée hivernale sous un soleil radieux qui se fait sentir de plus en plus dans la saison, mais comme j’ai mentionné plus haut, les pistes expertes et sous-bois des secteurs les plus experts ont encore besoin de neige pour nous permettre de nous éclater à 100% dans ceux-ci. En général, le ski est très bon, mais soyez vigilant dans certaines pistes et sous-bois.