Chacun d’entre nous l’a vécu au moins une fois dans la saison sur les réseaux sociaux: à travers le déluge de commentaires négatifs, c’est parfois difficile de garder la tête hors de l’eau alors qu’on est déjà occupés à jongler avec notre adaptation et notre patience. Pour briser cette vague de négativisme, ZoneSki a voulu lever son chapeau aux stations qui ont fait preuve d’initiative et de créativité tout au long de la saison: voici les bons coups que nous avons relevé et qui méritent d’être applaudis!


Sommet Saint-Sauveur (Laurentides), lors de la première journée, a donné le ton en instaurant des mesures de distanciation sociale bien encadrées. À ce moment-là, la santé publique avait les yeux rivés sur la station et la saison aurait pu prendre une toute autre tournure dans toute l’industrie du ski au Québec n’eut été de leur proactivité!

– Julien V-Francoeur


Le Relais (Québec), faisant bande à part avec sa décision audacieuse de ne pas vendre d’abonnements de saison pour gérer l’achalandage à travers la vente de billets journaliers. Cette décision s’est avérée judicieuse pour offrir une expérience de qualité sans compromis sur la sécurité. Et le bon coup va aussi à Serge, un employé qui personnalise bien l’excellente gestion des mesures sanitaires faites par toute l’équipe du Relais, avec une cordialité sans compromis.

– Pierre Pinsonnault

Photo Jacques Boissinot
Photo Jacques Boissinot

Gleason (Centre-du-Québec) pour leur système bien rodé de commande de repas préparés sur place: la clientèle  passe par le Wiski Bar pour commander, attend sur des tabourets bien espacés et ressort rapidement avec la commande par une porte passant par la cuisine.

– Jacques Boissinot

Mont SUTTON et Mont-Orford (Cantons-de-l’Est) qui ont ouvert les télésièges 5 et Rapido lors des fins de semaine, beaucoup plus souvent que par le passé, permettant aux skieurs d’enfiler les descentes avec une attente raisonnable, parfois inexistante.

– Dale Caluori

Vallée Bleue (Laurentides) a fait les choses comme une grande, mais sans fanfare ni trompette. Rien n’avait été laissé au hasard: hôtes à l’accueil du chalet pour nous guider dans nos commandes de nourriture à emporter, rappels humoristiques du respect des règles sanitaires, ajout d’infrastructures extérieures pour augmenter notre confort… L’administration ainsi que les employés ont mis leurs efforts en commun pour faire en sorte de protéger les visiteurs, contribuant ainsi au succès de cette saison (qui n’a pas été interrompue une seule fois!).

– Patrick Teasdale

Photo Isabelle Émond
Photo Luc Beaujean

Ski Saint-Bruno (Montérégie), j’ai bien aimé le concept de « zones », décliné sous différentes thématiques: “Zone Chaleur”, “Zone Réchaud”, etc. La “Zone Réchaud” était particulièrement intéressante avec les marques sur le plancher. C’était bien délimité, distancé et facile de respecter la bulle des autres.

– Jean-François Harrington 

Photo Jean-François Harrington
Photo Jean-François Harrington

Mont Grand-Fonds (Charlevoix). Avec un simple système de réservation en ligne, il a été possible tout l’hiver de réserver un moment pour manger son lunch au chaud dans le chalet. À l’entrée, il ne suffisait que de s’identifier pour confirmer sa réservation et une table nous était assignée. Cette méthode permettrait de disperser l’habituelle foule massive vers midi et assurait le respect des consignes sanitaires. C’est très agréable de luncher moins tassés qu’à l’habitude, ce système restera-t-il en fonction après la pandémie?

– Sarah-Anne Vidal

Photo Martin Dumas
Photo Jacques Boissinot

Club de ski de Beauce (Chaudière-Appalaches), j’étais vraiment content de voir une cantine mobile cet hiver. Le concept me semblait une très bonne idée. C’était une belle opportunité de remplacer le service de cafétéria, tout le monde était gagnant.

– Louis Ricard

Parc du Mont Saint-Mathieu (Bas-St-Laurent), en début de saison, le 27 décembre, alors que la plupart des stations restreignent l’entrée au chalet à 15 minutes pour se réchauffer uniquement, la station a aménagé une pièce pour se changer et laisser les sacs sur des tablettes. Mais avant tout, il était possible de dîner à l’intérieur avec notre lunchdans un petit espace pour quatre personnes en réservant une plage à notre arrivée. Nous avions vraiment apprécié cette mesure mise en place afin de nous permettre de dîner au chaud !

– Harold Giguère

Photo Martin Dumas

Ski Montcalm (Lanaudière) qui a offert des endroits désignés dehors, dont certains chauffés, pour se changer et manger en famille: conteneurs compartimentés, terrasse avec paravent et foyers ou lampes chauffantes, super pour le confort!

– Marie-France Dion

Photo Geneviève Larivière
Photo Geneviève Larivière

Mont Édouard (Saguenay-Lac-St-Jean), avec leur gestion impeccable des communications durant le bris de la roue de retour du télésiège principal. En tenant leur clientèle au courant des détails techniques ainsi que des progrès et pronostic de rétablissement du service, ils ont certainement sauvé la relâche de plusieurs familles.

– Frédéric Jean

Chantecler (Laurentides), j’ai bien aimé qu’il y avait autant de tables pique-nique, musique et ambiance à l’extérieur, avec un petit comptoir « take-out » par une fenêtre pour boissons, bouffe de grignotage et même de la bière! En plus, pour faire respecter les mesures sanitaires autour du chalet, il y avait un employé avec chapeau de cowboy et un porte-voix. Au début, j’ai pensé « c’est intense » mais quand on écoutait ce qu’il disait, il y allait dans l’humour ou dans la subtilité genre: « Monsieur, on voit que votre barbe n’est pas faite! » ou  « Madame vous avez vraiment un beau sourire mais on ne doit pas voir vos dents présentement! » en faisant signe de replacer le masque. Toujours agréable quand ça allège l’atmosphère!

– David Maurer

Ski Saint-Bruno (Montérégie) et Mont SUTTON (Cantons-de-l’Est) ont fait des boutiques “dépanneur” extérieures avec des articles comme des chauffe-mains, des mitaines, des cache-cou.

– Josée Gravel

CPA Lévis (Chaudière-Appalaches) : les employés et bénévoles aidaient parfois les jeunes familles à transporter les skis des enfants de la base vers le support à skis du stationnement. C’est apprécié d’avoir un petit break quand on doit tous garder nos bottes de ski aux pieds. Aussi, pendant que les cours étaient interdits, il y avait souvent un ou deux moniteurs assignés à la pente école pour veiller à la sécurité et donner des conseils de ski aux débutants.

– Nicolas Dussault

Photo Nicolas Dussault

Ski Garceau (Lanaudière), espace extérieur aménagé avec des chapiteaux, dont un très protégé et l’autre ouvert avec une torche propane, très agréable pour manger notre lunch dehors avec un peu de chaleur.

– Brigitte Trottier

Photo Jean-François Harrington

Le Massif (Charlevoix), si vaste et parfois victime de sa popularité, a trouvé une belle façon d’aider les skieurs dans leurs choix de descentes. La station a entre autres ajouté des écrans informatifs disponibles aux pieds des remontées et dans les chalets, à des endroits stratégiques, pour nous permettre de mieux choisir nos moments de pause et nos descentes en fonction de l’achalandage des remontées et des refuges/toilettes. Également, les guides Bell étaient encore plus proactifs et présents en montagne pour conseiller les chemins à prendre ou les descentes à privilégier selon le niveau de ski des gens et l’état des pistes.

– Geneviève Larivière

Photo Geneviève Larivière

Le Valinouet (Saguenay-Lac-St-Jean): bravo pour les commandes au resto-pub via internet avec une plage horaire de récupération de la commande sans contact, et aussi d’avoir conservé l’ancien chalet en plus du nouveau pour permettre à plus de clients de se réchauffer brièvement.

– Julie Tremblay

Photo Julie Tremblay

Maneige qui n’a pas lâché dès le mois de juin dernier pour proposer un plan sanitaire à la santé publique. Ils ont ensuite négocié avec leurs membres (les stations) qui étaient déjà en gestion de crise suite à la fermeture abrupte de mars 2020. Ces gens ont fait une job fantastique pour préserver notre sport. Merci pour tout !

– Christophe Deschamps

Évidemment, la sélection aurait pu être bien plus vaste… mais on voulait vous laisser la parole à vous, les skieurs: avez-vous été témoin d’un bon coup digne de mention? ZoneSki vous invite à le publier avec le #zsboncoup pour inonder les stations de compliments! Si vous préférez le faire en privé, n’hésitez pas à contacter votre station pour leur envoyer un petit mot en guise de remerciement pour la saison particulière: créons une vague de gentillesse pour clore la saison en beauté!