MISE À JOUR LE 24 OCT. 2020 8h50 – Nous vous conseillons de consulter le site de l’Association des stations de ski du Québec à cette adresse afin de suivre les mises à jour du plan sanitaire https://maneige.ski/saison-2020-2021/

L’association des Stations de ski du Québec a rendu public son plan sanitaire pour l’hiver 2020-21 et nous avons recueilli bon nombre de questions et de commentaires. Essayons d’y voir plus clair. Voici donc les réponses aux cinq questions les plus fréquemment posées par vous, nos lecteurs!

Sachez que les règles de la Santé publique feront l’objet de modifications au gré de la pandémie tout au long de la saison. Ce texte contient des informations à jour en date du 18 octobre, 11h00.

1. Combien de personnes pourront prendre place dans une même remontée mécanique ?

Palier d’alerte vert jusqu’à orange: Aucune limite n’est imposée, sauf dans les télécabines où il faudra respecter un taux d’occupation de 50%, soit 4 passagers sur 8 pour les personnes seules. Les membres d’une même maisonnée de plus de 4 personnes pourront monter dans la même télécabine. 

Palier d’alerte rouge: Si on observe le tableau fourni par le bureau de la ministre du Tourisme (ci-bas), voici ce qu’il faut retenir: Les membres d’une même maisonnée n’ont pas de restrictions aux remontées.

Les personnes seules doivent respecter 2m de distanciation physique selon le type de remontée:

Voici les détails pour chaque remontée, mais toutefois des discussions on lieu entre l’ASSQ et le Ministère du Tourisme et il est possible que des modifications soient apportées. Soyons patients.

  • Télécabine: 2 personnes seules.
  • Arbalète (t-bar): 1 personne seule.
  • Télésiège quadruple, triple et double: 1 personne seule
  • Télésiège sextuple: 2 personnes seules.

2. Est-ce qu’on pourra skier dans une station qui n’est pas dans la même région que notre domicile?

Ce n’est pas recommandé, mais pas interdit. Si par exemple vous habitez Montréal et que vous voulez skier, vous n’aurez pas le choix de sortir de votre région pour profiter des pentes enneigées… 

Pour cette question, la réponse sera dictée par les règles de base émises par la santé publique: par exemple, un skieur venant d’une zone rouge et souhaitant aller skier en zone orange devra se comporter comme s’il était dans une station en zone rouge, soit en limitant son expérience au ski et en n’utilisant pas les services qui sont interdits dans les autres stations qui sont en zone rouge. (voir la question 4)

3. Est-ce que je dois absolument réserver ma place pour aller en ski?

Vous souhaitez acheter un billet journalier:  Vous devrez faire l’achat de votre billet en ligne, à l’avance, pour la date à laquelle vous voulez skier. Les quantités seront limitées et les procédures pour acheter les billets journaliers seront très variables d’une station à l’autre. 

Vous détenez un abonnement de saison: Vous serez probablement parmi les clients prioritaires dans votre station et vous n’aurez pas, dans la majorité des stations à réserver votre place avant de vous rendre. Cependant, lisez attentivement les consignes fournies par votre station.

4. À quoi doit-on s’attendre pour les services et l’accès aux chalets?

En tout temps à l’intérieur, les règles de base s’appliquent, peu importe le niveau d’alerte: distanciation sociale, lavage fréquent des mains, et port du couvre-visage pour toute personne de 10 ans ou plus. À l’extérieur, il faut rester à 2m et porter un cache-cou ou une cagoule couvrant le nez et la bouche pour tous les visiteurs de 3 ans et plus.

Palier d’alerte vert jusqu’à orange: les chalets seront ouverts avec un achalandage très réduit, tous les services seront offerts: cafétéria, boutique, location d’équipement et bar pourront être en opération. Les services de garderie ne seront pas offerts. Pour l’école de ski, les cours de groupe et privés pourront avoir lieu comme prévu. 

Palier d’alerte rouge: L’accès aux chalets sera permis mais l’ensemble des services offerts dans les paliers d’alerte inférieurs seront fermés. Les chalets seront transformés en refuges pour se réchauffer, utiliser les toilettes, et manger un lunch apporté de la maison (selon la politique en vigueur dans la station). 

Dans une modification du plan de lundi après midi, les boutiques ET location d’équipement pourront demeurer ouvertes.

Les cours de groupe et privés seront annulés.

5. Devra-t-on attendre plus longtemps aux remontées mécaniques?

Chose certaine, l’expérience sera différente! L’élément le plus important du plan sanitaire des stations de ski sera la capacité maximale de skieurs admis quotidiennement dans chaque montagne. Ce nombre, évidemment propre à chaque station, dépendra de plusieurs facteurs déterminés en collaboration avec la santé publique. Bien sûr, un achalandage moindre aura pour conséquence moins d’attente aux remontées mécaniques, en admettant que le domaine skiable offert ne soit pas réduit. Quelques stations ont déjà annoncé la réduction de leur domaine skiable en semaine. Vérifiez avec votre station afin de ne pas avoir de surprise.

La pensée ZoneSki:

Ce plan est ambitieux, surtout concernant les déplacements inter-région: bien qu’ils ne soient pas interdits, ils seront complexes à contrôler. Il sera également difficile d’effectuer une surveillance concrète sur place dans le chalet d’une station de ski en zone orange: comment vérifier qu’un client venant d’une zone rouge respectera vraiment la consigne et ne se laissera pas tenter d’aller manger à la cafétéria alors qu’il ne le devrait pas?

Ce plan est basé sur la capacité et l’engagement des gens à respecter les consignes à la lettre. Reste à voir sur le terrain si les gens joueront le jeu. Tout constat négatif entrainera des conséquences qui pourraient coûter cher autant aux stations qu’à ceux qui aiment profiter de l’hiver pour dévaler les pentes en oubliant pendant un instant qu’on est bien toujours en pandémie…