VOS SPORTS:
Publication partenaire

Du ski pas commun: les stations intérieures

17 mars 2014 | Reportage, par Rodo Af
Photos Rodo Af

Où aller skier 365 jours par année ? Quelle station de ski est ouverte 12 mois sur 12 ? Il y a bien quelques endroits comme ça sur des glaciers éloignées à Timberline ou Hintertux, mais y a-t-il une solution de simplicité à proximité des villes ? Oui: il s’agit des stations de ski d’intérieur et ce concept existe depuis le début des années 1980, avec une première station de ce type créé dans la banlieue de Tokyo au Japon.

Aujourd’hui, on dénombre une vingtaine de stations de ski d’intérieur à travers le monde. La majorité est située en Europe (Allemagne, Belgique, Pays-Bas…), mais on en trouve également en Asie et au Moyen-Orient, dont la plus célèbre, Ski-Dubaï. Il est donc très facile d’aller skier, n’importe quel jour de l’année, lors d’un séjour à Amsterdam, Hambourg, ou Bruxelles !

En plus des centres déjà existants, des projets et des constructions de nouvelles structures existent, par exemple au New Jersey, à Las Vegas, en région parisienne, ou encore dans une ancienne carrière du sud de la Belgique. Certains centres de ski ont fait faillite et ont cessé leurs opérations: Tokyo, Adelaïde (Australie), Neuss (Allemagne); tandis que d’autres se développent et s’agrandissent.

 

 

Ce type de station de ski nécessite de lourds investissements financiers et le pari peut être risqué. En fait, il faut voir la station de ski d’intérieur comme un parc touristique à thème, ici celui du ski et de la glisse. Pour que cette entreprise de loisir fonctionne, il est préférable qu’elle soit située dans une agglomération d’importance, où l’on peu trouver une clientèle au pouvoir d’achat suffisant, et localisée à une distance assez lointaine des montagnes où l’on retrouve la neige naturelle.

Également, il faut en faire une attraction non isolée, accolée à un centre commerciale ou une zone marchande, où l’on retrouve restaurants, cinémas, et même hôtels. D’ailleurs, pour se diversifier, il n’est pas rare de voir le centre de ski proposer d’autres activités comme de l’escalade extérieure, les murs des infrastructures s’y prêtent à perfection. Pour compléter le portrait, une station de ski intérieure a tout intérêt à conclure un partenariat avec une grande station de ski très connue ! Ainsi Sölden est présente à Landgraff (Pays-Bas); la région des Pyrénées française au Snowzone de Madrid, et le Lander de Salzburg à Neuss (Allemagne). Le but clair de cette action est d’orienter les skieurs de la station d’intérieur vers la grande station de ski.

Bien que l’objectif soit de proposer un ski à l’année, il est étonnant de constater que les stations de ski d’intérieur connaissent des pics de fréquentation semblable aux stations de ski traditionnelles, soit durant l’hiver. Les étés sont relativement calmes, même si les ski-clubs des montagnes viennent s’entrainer aux slaloms et permettent aux stations intérieures de fonctionner. Ceci amène les stations à adapter leurs tarifs en fonction de l’affluence afin de maximiser les revenus et de proposer des rabais important lors des périodes creuses.

Le fonctionnement d’une station de ski d’intérieur est similaire à celui d’une patinoire. Les clients arrivent dans une zone d’accueil où l’on trouve généralement quelques boutiques, la billetterie et l’école de ski, puis ils se dirigent dans une salle pour se changer et s’équiper. Ici, on retrouve des casiers individuel, habituellement payants, des salles de bains (utile pour l’après-ski!), et un magasin de location de matériel mais également de vêtements et accessoires de ski: chaussettes, bottes, skis et planches à neige, manteaux, pantalons, casques, gants… Une fois la location du matériel réglée, les skieurs ont accès vers un sas où l’on retrouve en général les bâtons en libre service, puis à l’entrée dans le « frigo » !

 

Toutes les stations de ski d’intérieur proposent un tarif basé sur le temps d’utilisation. Il est intéressant de savoir que les heures d’ouverture des stations sont très larges, elles sont parfois même ouvertes 24/24 certains jours. Le visiteur d’un jour a souvent le choix entre des billets pour des blocs de deux ou quatre heures. Les abonnés (clients réguliers) peuvent acheter des heures de temps à utiliser durant un mois, ou bien à l’année. Pour ce faire, les forfaits de ski sont proposés sous la forme de cartes magnétiques, dont le temps est décompté soit au passage du sas, et systématiquement au départ des lifts. Bien sûr, des combos existent, proposant la location du matériel, le repas au restaurant, etc. Comme le ski est facile dans une station de ski d’intérieur, il est intéressant d’en profiter pour y tester de nouvelles formes de glisse. À titre personnel, j’en profite pour m’entrainer au snowboard. Le client qui loue son matériel peut passer, durant son temps de forfait, du ski au snowboard sans que cela ne pose de problème.

 

L’intérieur du dôme de ski est généralement organisé en deux sections, une dans laquelle on retrouve un espace de première glisse avec la présence de tapis magiques ou parfois simplement un espace de glissade et de découverte de la neige, la seconde, évidemment plus grande et plus large, est la zone de ski. Il y a quasiment obligatoirement deux remontées mécaniques pour monter au sommet, pour des raisons essentiellement techniques: si l’un des deux appareils tombe en panne ou nécessite un travail de maintenance, la station reste ouverte en utilisant la deuxième remontée. Aussi, lors des horaires de faible affluence, l’exploitant peut faire fonctionner l’appareil le mieux adapté à la demande. Dans les grandes stations intérieures on verra des télésièges mais l’appareil le plus présent dans ce type de station demeure le t-bar. On n’a en général pas la place physique pour installer des pylônes, donc les balanciers sont fixés aux murs ou au plafond de la structure. L’air et froid et sec : la température est généralement entre -2°C et -4°C ; évidement, aucun rayon du soleil pour vous réchauffer, donc au bout de 2 heures, la sensation du froid est bien réelle!

 

Malgré leur taille, il est possible d’y faire du bon ski carving et aussi de la petite godille. Pour le fan de ski qui habite à proximité, évidemment la question ne se pose pas, plusieurs gens qui viennent faire du ski une fois ou deux par semaine pour quelques heures. Bien sûr, ce type de station est idéal pour les personnes souhaitant débuter ou qui désirent  apprendre une nouvelle forme de glisse. Ainsi, avant d’aller faire un séjour en montagne et d’enchainer des heures d’apprentissage à l’école de ski, parfois assez dispendieuses, si le skieur débutant peut bénéficier de la proximité d’une station d’intérieur, il arrivera en montagne disposant des bases du ski et sera déjà autonome. Ainsi, il pourra profiter à 100% de ces congés d’hiver. Quoi qu’il en soit, les stations de ski d’intérieur, c’est à essayer au moins une fois!

Plus d’informations sur le site de Remontées Mécaniques.net

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Rodo Af
Voyageur, monoskieur et vivant dans les environs de Paris, Rodo parcourt le globe à la recherche de la dernière neige; un bon prétexte pour découvrir le monde autour du thème de la montagne. Depuis 2004, il partage ses voyages sur différents forums et médias du web, en proposant de nombreuses photos des stations les plus atypiques. Comme toujours « à suivre… »