En images: Mont Gleason, 30 janvier 2024

Martin et Johanne heureux de pouvoir profiter d’une journée ensoleillée !

Oh! que c’est doux de pratiquer notre sport favori sous les chauds rayons du soleil. On s’ennuyait de toi petit coquin! C’était un peu frisquet ce matin, c’est vrai, mais grâce à celui dont je viens de parler, le mercure a grimpé assez rapidement.

Sous un ciel bleu, beaucoup de personnes à la retraite, de gens aux horaires flexibles, ou encore, d’écoliers chanceux d’avoir le ski comme sortie scolaire, étaient au rendez-vous sur les pistes du Mont Gleason. Il n’y avait que très peu d’attente aux remontées et amplement d’espace sur les pistes pour en profiter au maximum.

Planchiste dans la piste “Cascades”

Les surfaces de glisse étaient fermes et très bien damées, comme la plupart du temps au Mont Gleason. C’était une journée parfaite pour travailler ses virages en angle (carving) et à bon régime (en vitesse). C’est toujours plus facile de se laisser aller sécuritairement avec un ciel dégagé et une visibilité parfaite.

Le haut de la piste ” La côte à Georges”, près du chalet du sommet.

Martin qui passe tout près du chalet du sommet. Un endroit chaleureux, avec son foyer central et une restauration bien adaptée pour se réchauffer ou pour casser la croute, quand on a un petit creux. C’est à visiter absolument. (Vérifiez l’horaire!)

Plusieurs skieurs qui glissent dans la piste “Ling”, sous la chaise double.

La piste “Ling” se dévale en trois temps : Un départ plus abrupt et plus large, un médian rapide et étroit, et une finale large qui permet d’effectuer de grands virages, avant d’arrêter au chalet ou de passer sous la passerelle qui mène aux remontées.

Le sous-bois qui se prend au départ de la piste “Gaudreau”, “L’Odyssée”

C’était la première fois cette année que je me laissais tenter par les sous-bois, au mont Gleason. J’ai été très étonné par l’excellente couverture neigeuse. La dernière bordée de neige collante en est probablement la raison.

Dans le sous-bois “L’Odyssée”, et dans le sous-bois “La forêt enchantée”, c’était parfait. J’ai manqué de temps pour aller explorer les autres.

Un planchiste dans la piste “Victoriaville”.

Pour les amateurs à la recherche de petites sensations, quoi de mieux que de se lancer dans la piste “Victoriaville”!

La température s’annonce douce pour les prochains jours, profitez-en pour venir vous amuser et vous détendre à cette belle petite montagne du centre du Québec !

Article précédentEn images: Sommet Saint-Sauveur, 30 janvier
Article suivantBELLE NEIGE, Skiez la semaine à prix très avantageux !
Membre de l'équipe de ZoneSki depuis quelques années, ce passionné de ski alpin a fait ses premières descentes au Mont Surprise, à Lebel-sur-Quévillon, en Abitibi, en 1967. S'il n'est pas sur ses planches, il recherche les meilleurs rabais offerts par l'industrie du ski.