En images: Ski Mont Rigaud, 8 janvier

C’est avec la mort dans l’âme que des dizaines d’enfants et d’ados se présentent à la station aujourd’hui: cette journée pédagogique marque la fin du congé de Noël (s’ajoutent à cela les journées de grève). Leurs parents, eux, arborent un large sourire…

La météo l’avait bien prévu: il ferait beau en ce lundi. Alors, il fait gris et opaque toute la journée… Après la quinzaine de centimètres de nouvelle neige tombée hier, le tapis neigeux sous nos skis est parfait et tendre. Nos virages sont silencieux. Du nouveau cette saison!

Tout à fait atypique pour un lundi à Ski Mont Rigaud, la présence des jeunes abaisse considérablement la moyenne d’âge des skieurs présents. Aucunement désagréable, cet afflux de jeunesse égaie une journée qui serait autrement pas mal terne (mis à part la grande qualité du recouvrement de neige sur les pistes). Les Boomers ne sont pas confinés à leurs chaumières comme leurs parents l’ont été au même âge. Au contraire!

“Pourquoi vous montez dans le tapis magique, Monsieur? Êtes-vous débutant?” Il m’a bien fait rire, le p’tit! Ma réponse est simple: c’est juste irrésistible!

Quelques téméraires aventuriers (ce qui exclut les Boomers, beaucoup plus sages!) essaient tant bien que mal de se faufiler entre les arbres. Ils le font à leurs risques et périls. C’est magnifique la vie quand on ne paie pas son propre équipement! Les roches, souches et branches sont encore bien en surface. Par ailleurs, les sentiers de randonnée alpine ne sont sans doute qu’à une bordée de neige d’être ouverts.

Le parc à neige est en fonction, mais les planchistes et autres acrobates des neiges ne se limitent pas à ce terrain de jeux. Grâce à son dénivelé et à ses pentes douces, Ski Mont Rigaud permet aux novices en ski ou en planche à neige d’explorer presque tout le domaine skiable sans être totalement confinés aux tapis magiques.

Article précédentAlerte neige du 9 au 10 janvier
Article suivantStoneham et Mont Sainte-Anne, la très avantageuse Carte Canon – 155$
Patrick Teasdale aime beaucoup jouer dehors. Télémarkeur depuis longtemps, il explore maintenant les possibilités du ski de randonnée alpine. Il troque volontiers sa pagaie groenlandaise ou ses skis pour une tasse d'excellent thé vert japonais. Un brin poète et idéaliste, il ne demande qu'à être émerveillé par une trouée de lumière, un chant d'oiseau ou une lame de neige. Il aime soigner ses chroniques et ses photos.