La station de ski a ouvert ses portes au début des années 1960. L’objectif de la station est depuis de desservir les skieurs de cette municipalité et de ses environs. Il s’agit d’un centre municipal qui vise principalement une clientèle familiale et débutante. Un premier versant moins abrupt a été aménagé pour leurs besoins. On y retrouve un télésiège quadruple Poma, un téléski simple, un petit parc à neige et de la glissade sur tubes. Le programme de l’école de ski y occupe une bonne part des activités offertes à la station. Un second versant plus abrupt desservi par une arbalète permet de satisfaire les skieurs plus expérimentés.

Nous avons rencontré monsieur Christian Boudreau Superviseur au mont Ti-Basse. Il nous a expliqué que le nom de la montagne est désigné en l’honneur de Ti-Basse Saint-Onge, qui avait sauvé la vie de Robert  McCormick, fondateur de la ville de Baie-Comeau.

La gestion de ce centre de ski permet de relever certains défis au quotidien. Bien qu’il n’y ait jamais eu de menace de cesser les opérations, il a été nécessaire de les rationaliser afin de maintenir une saine gestion. La clientèle ayant baissé depuis le sommet démographique des années 1980 où l’on comptait jusqu’à 3000 membres, il était nécessaire de couper quelque part. La station opère donc maintenant deux versants sur trois, le troisième étant plus difficile à enneiger. Le projet de la piste 16 au sommet a été mis de côté et il a été inévitable de couper les heures d’ouverture de jour en semaine. Par contre, il ne faut pas oublier les travailleurs de nuit des trois grandes usines de Baie-Comeau, qui apprécient bien faire un peu de ski le matin en semaine après leur quart de travail. De plus, la fabrication de neige qui est toujours aussi dispendieuse reste un incontournable dans cette région qui vit peu de redoux hivernaux, mais où il y a aussi peu de précipitations en toute saison.

Puisque cette station appartient à la municipalité de Baie-Comeau et qu’elle est financée via la collecte des comptes de taxes municipales, il faut démontrer de la rigueur dans cette gestion. En contrepartie, le fait qu’elle appartienne à la municipalité permet de disposer d’une plus grande diversité de ressources afin de procéder à un entretien rigoureux des équipements. Les gens de l’extérieur sont souvent surpris de l’excellent état des infrastructures et du genre d’équipement disponibles.

Malgré ses 115 mètres et ses 13 pistes, le mont Ti-Basse a été en mesure de faire de grandes réussites au fil des ans. Premièrement, elle compte 1800 membres (environ 10 % de la population locale) ce qui représente un taux de fréquentation plafond à une échelle provinciale. Ces chiffres ne comprennent pas les billets journaliers qui viennent s’y ajouter. Il y a de plus en plus de nouvelles familles qui la fréquentent. Le carnaval des neiges qui s’y tient est aussi un succès, qui ne pourrait pas avoir lieu sans une armée de bénévoles. Il y a aussi l’aquaski qui pourrait éventuellement revenir à la vie; cet événement nécessite cependant beaucoup de gestion mais la base de la station devient noire de monde lors de son déroulement. 

Certains éléments sont présents sur le domaine skiable et font la fierté du mont Ti-Basse. Il y a premièrement le petit parc à neige aménagé dans l’ancienne pente-école et accessible par le téléski simple. Afin de le configurer, la personne qui est en charge s’inspire ne nombreux parcs présents dans de grandes stations américaines. Il y a aussi les trois sous-bois, offrant chacun leurs particularités. Ces pistes s’adressent à une clientèle plus expérimentée et ont été aménagées par des passionnés dont un menuisier qui voit à son fini. Les sous-bois sont régulièrement nettoyés afin d’optimiser le plaisir de s’y faufiler. Il y a aussi l’équipe de compétition le Ti-Basse qui se promène un peu partout et donne de la visibilité à la station. Les différentes écoles de la région situées entre Forestville et Baie-Trinité profitent de forfaits spéciaux et viennent aussi en journée classe-neige, le temps d’une journée de ski, ce qui permet de faire la promotion des sports de glisse et de faire profiter de l’hiver. 

En bref, malgré les deux derniers hivers moins neigeux qu’à l’habitude, la station du mont Ti-Basse est là pour continuer à servir la population de la région de Baie-Comeau. Elle réussit à maintenir une stabilité de la fréquentation de sa clientèle et c’est sans compter l’offre d’une excellente qualité de neige sur l’ensemble de son domaine skiable.