VOS SPORTS:
Publication partenaire

Gunstock Mountain Resort NH, 4 heures de bonheur, 22 janvier 2020

Le bonheur en ski pour moi, c’est un ciel bleu, un bon nombre de pistes intéressantes et en belles conditions, pas ou très peu d’attente aux chaises, et aucune nécessité de porter un masque. J’ai eu tellement de plaisir, que mes jambes ont oublié qu’elles étaient fatiguées suite au ski de la journée précédente. J’ai donc skié pendant 4 heures, avec seulement une courte pause de 10 minutes.

Cette station de ski, avec un dénivelé de 427 mètres et 51 pistes, est située dans le sud du New Hampshire, près de la ville de Gilford. Le comté de Belknap est propriétaire de la station. Depuis au moins 3 ans, les skieurs de 70 ans et plus, même ceux du Québec, ne payent pas pour skier, toute une aubaine. On ne paye même pas pour la carte pour ouvrir la barrière aux chaises. Je ne connais aucun autre exemple de ski gratuit, sauf à 80 ans et plus.

Au sommet de la montagne, on retrouve le chalet des patrouilleurs, ainsi qu’un restaurant avec un très beau point de vue.

Il va falloir m’excuser si les skieurs sont rares sur mes photos, mais pas question pour moi d’en attendre patiemment. Il y en avait sur certaines pistes, mais la majorité des skieurs n’explorent pas la montagne qu’ils skient.

Quel skieur n’aimerait pas être seul dans la piste suivante ? J’ai fait une photo vers le haut, puis une vers le bas, et j’ai continué ma descente sans jamais voir âme qui vive.

En skiant un peu partout sur le domaine, j’ai trouvé en retrait sur la droite de la montagne, cette piste nouvellement enneigée et ouverte. Il y avait quelques petites balles de golf dans le haut, ce qui est normal et qui n’a diminué en rien mon plaisir de la descendre.

Comme c’est le cas pour plusieurs stations de la Nouvelle-Angleterre, Gunstock a une piste spécialement aménagée pour y tenir des slaloms parallèles Nastar. C’est un des types de compétitions très populaires aux États-Unis.

La météo du début de l’hiver a causé beaucoup de problèmes à la station. La situation a été extrêmement bien corrigée dans beaucoup de pistes, mais il reste du travail à faire dans quelques-unes. La dernière photo montre une des pistes du secteur parc à neige, situé à gauche sur le plan. Ce secteur est assez vaste et a sa propre remontée mécanique.

Il y avait un bon nombre de voitures dans le stationnement, et aussi des autobus scolaires, mais ces skieurs étaient peu nombreux à venir dans les pistes que je skiais. Ils se tenaient surtout dans des pistes centrales ou plus faciles, comme cette large piste.

Gunstock Mountain Resort n’est pas une station pour ceux qui recherchent presque exclusivement des pistes extrêmement difficiles, mais pour les autres skieurs et les amateurs de parc à neige, c’est une destination très intéressante. Elle peut sembler loin de Montréal, mais de l’endroit où je couche, elle n’était qu’à 40 minutes de route. Aujourd’hui question ski, je peux dire que j’en ai eu pour mon argent !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Poulin
Skieur depuis plus de 50 ans, il a toujours aimé découvrir de nouvelles stations, ayant skié dans plus de 100 stations au Québec, dans l’Ouest canadien et en Nouvelle-Angleterre. Aujourd’hui, il préfère descendre en ligne de pente les pistes damées, mais il ne dira pas non à un peu de poudreuse!