VOS SPORTS:
Publication partenaire

La Vallée Taconique: prête pour la neige!

11 novembre 2016 | Chronique, par Jean-Philippe Desrochers
Photos La Meute entraînement plein air

Nous sommes un jeudi soir de novembre, il pleut sur la Rive-sud de Montréal et je suis bien campé dans mon La-Z-boy, me remémorant les meilleurs moments de la saison dernière. Ouf! À bien y penser, l’hiver désastreux qu’a été 2016 a fait mal à bien des stations de ski hors-piste. Mais j’en garde tout de même d’excellents souvenirs, surtout  lorsque je regarde les photos de notre séjour à la Vallée Taconique, où j’ai eu la chance d’aller avec des amis. Je décide donc de donner un petit coup de fil à David Lévesque et Marie-Anne Babos, les propriétaires de cette station de ski hors-piste juchée au cœur des Chic-Chocs afin d’obtenir le pouls sur les préparatifs pour la saison 2016-2017.

Pour les amateurs de ski hors-piste qui ne connaissent pas cet endroit, voici un petit topo. La Vallée Taconique est un domaine de ski hors-piste situé dans l’arrière-pays du village du Mont Saint-Pierre en Gaspésie. Son domaine skiable compte parmi les plus hauts dénivelés du Québec avec son impressionnant 550m sur le versant nord et ses quelques 400m sur le versant sud-ouest; l’endroit accumule plus de 600cm de neige annuellement. Le domaine compte plus d’une quinzaine de pistes et un nombre limité de skieurs est admis sur le site, ce qui assure une quiétude en tout temps. Disons que la descente se mérite… à moins de prendre un de leur forfait en motoneige.  Selon les proprios, plusieurs optent pour une formule mixte, c’est-à-dire une journée en motoneige pour apprivoiser le terrain et l’autre en peau d’ascension pour sentir l’effet dépaysant de la vallée ainsi que la solitude en nature. Au sommet de la montagne, un chalet tout confort offre une vue imprenable sur les Chic-Chocs. C’est le paradis garanti!

La Vallée bouge!

Pour faire suite à ma conversation avec Marie-Anne et David, j’étais curieux d’en apprendre sur les préparatifs de la saison à venir. Ce qu’il faut savoir, c’est que les deux Gaspésiens ont fait l’acquisition du domaine en 2014 alors que les pistes de la station hors-piste étaient laissées à l’abandon et que la broussaille réapparaissait graduellement. Avec 6 mètres de neige, la broussaille ne cause pas problème, mais les faibles précipitations de la saison dernière ont tout de même eu un impact sur la qualité du ski à la Vallée et partout en Gaspésie.

Alors objectif numéro 1: opération défrichage. Depuis son acquisition, M. Lévesque a procédé à l’amélioration des installations actuelles incluant le défrichage des pistes. Juste cet été, les pistes 1 à 5 ont été faites sur le versant nord, un versant abrupte avec des défis pour les skieurs audacieux avec ses inclinaisons allant au delà des 45° par endroit. Sachant qu’une seule piste prend en moyenne une semaine à défricher à la débroussailleuse sur des pentes de moins de 30° et que les pentes plus abruptes nécessitent la bonne vieille scie à chaine, imaginez le travail! Une scie à chaine dans du 45° de pente, ça doit mettre un homme en forme ça? Avec tout cet entraînement, David et ses hommes seront fins prêt pour la saison.  Mais ce n’est pas tout, trois autres pistes ont été faites sur le versant sud-ouest en plus des améliorations constantes effectuées sur le chalet du sommet afin d’assurer une expérience des plus exceptionnelles, digne des Chic-Chocs.

Les projets

Mise à part l’amélioration constante des installations et des pistes, un deuxième chalet est prévu sur le versant nord dans un futur rapproché. Ainsi, plus d’un groupe à la fois pourront profiter du domaine sans même se croiser. Pour le moment, ce domaine privé n’accepte jamais plus d’une dizaine de personne sur le site, assurant ainsi des pistes vierges à chaque descente, au grand plaisir des skieurs et planchistes.

À plus long terme, les larges pistes défrichées par l’ancien propriétaire seront reboisées progressivement pour en faire des sous-bois clairsemés emprisonnant ainsi une grande quantité de neige fraiche.

À la lumière de ce qui se trame à la Vallée Taconique et des projets futurs de David et Marie-Anne, vous pouvez compter sur moi pour y retourner et profiter de ce magnifique domaine à nouveau! Et si j’étais vous, en cette année El Niña qui prédit fraîcheur et neige, je tenterais d’être opportuniste. Ne restez pas sur votre soif de poudreuse!

Pour de plus amples informations, veuillez consulter la fiche de Vallée Taconique dans le Guide hors-piste de ZoneSki ainsi que le site Internet de la Vallée TaconiqueLisez également le récit de la visite de Pierre Pinsonnault, Solitude et poudreuse à la Vallée Taconique.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-Philippe Desrochers
Avec plus de 40 ans de ski derrière la cravate dont 20 ans de compétition, 12 ans de coaching et 20 ans d'expérience dans le backcountry, on peut dire qu'il a plus d'un truc dans son sac à dos. Kinésiologue de formation, il partage sa passion pour le ski et vous fera sortir de votre divan pour profiter des magnifiques terrains hors-piste du Québec et de la Nouvelle-Angleterre.