Situé à environ 45 minutes de Banff, Lake Louise n’a plus besoin de présentation. Sa renommée est faite depuis longtemps. Le chic hôtel Fairmont au bord du lac et les touristes qui l’envahissent durant la saison estivale nous amène à penser que ce type d’ambiance se projette jusqu’à la station de ski.

Au contraire, on y retrouve un endroit plutôt fidèle à une montagne typique où le ski est mis de l’avant, accompagné d’employés très accueillants.

Le domaine skiable

Là où la comparaison s’arrête, c’est au niveau de la superficie. Avec 4200 acres, Lake Louise Ski Resort (membre de SkiBig3) est l’un des plus grands domaines skiables d’Amérique du Nord. Les possibilités sont infinies.

Hour Glass (#112) sur le versant des Back Bowls

Pour les intéressés, le nombre de pistes s’élève à 156. Bien que certaines soient clairement définies et traditionnelles, lorsqu’on s’aventure dans la section des Back Bowls, il y a bien « 72 » lignes différentes à faire, le fait d’avoir numérotée une piste ne veut plus rien dire.

Middle limits (#17)

L’utilisation d’un guide connaissant le terrain de façon approfondi n’est pas un luxe, même si vous y passez plusieurs jours. Chaque jour à 10h ou 13h15, le programme Ski Friends opère des tours depuis 1978. Différentes options s’offriront alors à vous. L’une d’entre elle vous permettra simplement de ne pas skier seul. Vous ferez donc partie d’un groupe avec les mêmes aptitudes.

Votre accompagnateur vous fera alors découvrir ses endroits favoris et gagner un temps précieux.

Un très bel exemple est l’unicité de Rock Garden (#142) sur le versant Larch.

Il n’y a aucun danger de toucher une roche

Il est fort possible de passer à côté de celle-ci, et ce serait pourtant une grave erreur. On parle d’une belle piste intermédiaire avec une inclinaison raisonnable, garnie de bosses, mais pas n’importe lesquelles ! En dévalant les obstacles un à un, on a l’impression de faire affaire à un trajet simplement accidenté. Après quelques virages, on comprend cependant qu’il y a anguille sous roche.

Les rochers forment des bosses naturelles

Les fameux rochers ne sont visibles qu’une fois la descente terminée. Il n’y a aucun souci de toucher aux cailloux ! C’est une drôle de sensation et il est fortement recommandé de mettre Rock Garden sur l’itinéraire.

Remontée Summit Platter

Ceux qui recherchent plus de défis sans toutefois être extrêmes, le poma du Summit Platter offre une expérience hors du commun. Le terme l’indique, elle est tout en haut et nous amène au plus haut sommet. Exigeant un vertical de 410 m sur une distance de 1119 m, seule la montée testera vos jambes. Lors du trajet, certains messages sont affichés tel que : « Si vous tombez, accrochez-vous à la corde jaune », ou encore « Faites attention aux skieurs qui peuvent chuter dans la piste ». Bref, on passe tous à travers, et la récompense dans la piste Outer Limits (#19) est géniale.

Outer Limits (#19)

Terrain très diversifié

Étant donné l’immensité du terrain, la disposition permet aux familles et aux groupes de capacités variées de skier ensemble; il y a des descentes pour débutants, intermédiaires et experts au sommet de chaque chaise.

Quelque part dans les bois sur le versant Larch
Wolverine (#144)

Whitehorn Bistro

Après une bonne avant-midi à skier tout en contemplant les paysages (deux fois plus exigeant, il faut rester concentré !) L’heure de la restauration arrive. Le Whitehorn Bistro est judicieusement installé à la mi-montagne et offre une vue spectaculaire.

Le menu est d’une qualité exceptionnelle, tel qu’un bison grillé (fondant dans la bouche) accompagné d’un gratin dauphinois, ou encore un plateau de charcuterie avec une variété incroyable, dont des ailes de canard ou du tartare de bison :

Le facteur météo

Lorsqu’on visite un endroit comme les Rocheuses, on doit s’attendre à une météo imprévisible. Il neige évidemment beaucoup et les nuages peuvent s’accrocher facilement aux sommets. Ils peuvent donner une journée grise comme nous avons eu où la visibilité peut être dérangeante au point d’avoir le feeling du mal des transports. À l’aide d’un guide, vous optimiserez les meilleures sections du domaine selon la météo du jour.

Par une journée ensoleillée, Lake Louise a plutôt l’air de ceci :

Au pied des montagnes, on voit bien le lac et son hôtel à l’horizon. Photo SkiBig3

Que ce soit une journée au ciel bleu, une poudreuse tombée la veille ou un entre deux comme lors de notre expérience, vous trouverez toujours un terrain contenant une belle neige à brasser ou une vue sur le lac, même par temps gris.

Le lac, le chalet en bois rond, les montagnes, quoi de mieux ?