L’expérience de glisse

En ski, je ne suis pas routinier et j’aime changer de station souvent. Pour ce vendredi après-midi qui s’annonçait frisquet, j’ai choisi le Relais me disant que s’il y avait un endroit dans la région de Québec où je pouvais être sûr de skier dans de bonnes conditions suite à un récent regel, ce devait être ici. Le savoir-faire de l’équipe d’entretien n’y est plus un secret. On y brasse la neige et la glace de la surface des pistes d’une telle façon que cela assure à presque tous coups une expérience de glisse surprenante.

Je me confesse : j’ai toujours trouvé que le Relais manquait de variété et de caractère comparativement à d’autres montagnes aux alentours. Plusieurs pistes se ressemblent un peu ce qui peut donner une impression de déjà-skié bien avant la fin de la journée.

Malgré cela, je me rappelle y avoir vécu des sorties de skis fabuleuses qui ont toutes un dénominateur commun : une surface à la fois rapide, accrocheuse et facile à skier. Aujourd’hui, c’était exactement comme ça. Rarement je n’ai vu les hauts des pistes Lac-Beauport et Suzanne-Proteau-Blais aussi beaux et amusants à descendre! Idem pour l’ensemble des surfaces damées de la station : c’était tout simplement parfait pour descendre vite et bien.

Malgré les moments gris, la neige était un charme à skier!
La piste La Bohème : étroite, boisée et charmante.

L’expérience météorologique

Au niveau météo, il y a eu du froid (beaucoup), des nuages gris (souvent), du vent (pas mal), du ciel bleu (un coin) et même de la neige (un brin). Ayant skié de 12h00 à 15h30, plus l’après-midi avançait et moins j’avais l’impression d’être un glaçon sur deux skis. Pas que j’aie l’habitude de m’attarder à propos de la météo, mais ce fut quand même surprenant de voir et de subir autant de variations allant de la tempête de vent grise foncée au beau ciel bleu en si peu de temps.

L’achalandage était raisonnable pour la majeure partie de l’après-midi faisant en sorte qu’on attendait généralement peu aux remonte-pentes. À mon étonnement, il n’y avait pas beaucoup de familles sur les pentes malgré la relâche.

L’attente demeure raisonnable, particulièrement à la remontée du versant ouest qui était d’ailleurs un régal à skier.
Le ciel est maintenant bleu! Les sections en bosses étaient pas mal durcies, tout comme les sous-bois semblaient l’être.

L’expérience humaine

On dit que le Relais est un exemple à suivre non seulement au niveau du service à la clientèle, mais aussi pour le suivi des règles sanitaires. Oui, vraiment. J’en profite pour remercier les dirigeants de la station pour leur contribution active au maintien de notre sport cet hiver. Cependant, il peut également s’agir d’un irritant. Je n’aime pas me sentir « géré » comme un enfant du primaire lorsque je vais à la toilette ou me réchauffer, chacun de nos pas et chacune de nos actions étant supervisés et dirigés par le (bienveillant) personnel en place. Cela dit, qu’on nous vaccine au plus vite !

À ma grande surprise, les familles étaient assez rares en cet après-midi de relâche scolaire. Il y avait également très peu de planches à neige.

L’expérience sociale

J’avais aujourd’hui le plaisir de partager les pentes avec un membre de l’équipe Zone.Ski : Michel Longpré. Il est le responsable de la très populaire zone rabais du site web. Tous deux musiciens et enseignants (lui à la retraite), nous avons eu le plaisir de nous rencontrer il y a une vingtaine d’année à l’occasion de prestations de musique jazz dans notre région natale : les Bois-Francs. Michel est un habile skieur qui enchaîne les virages à la vitesse de l’éclair. Nous avons parcouru ensemble la quasi-totalité du domaine skiable à un rythme soutenu. Skier avec Michel fut un réel plaisir que nous renouvellerons sans doute bientôt.

Michel Longpré, le responsable de la section des rabais de Zone.Ski.
Michel étant un excellent skieur rapide, j’avais parfois de la difficulté à le suivre.
Me voici en action. Quel plaisir! (crédit photo : Michel Longpré)

L’hiver est loin d’être terminé et c’est tant mieux! Bon ski à tous!