VOS SPORTS:
Publication partenaire

Le Valinouët, le paradis à 251 cm, 23 décembre 2019

Au Saguenay, le Valinouët n’a plus besoin de présentation à personne. Fortement réputé pour sa neige 100% naturelle, il est l’un des seuls au Québec à offrir ce type d’environnement.

Certes, il est un peu reculé dans les Monts-Valin, mais l’effort est toujours récompensé.

Au travail pour gagner sa descente

Vous êtes curieux sur le total de neige reçu jusqu’à présent ? Le chiffre au compteur est à 251 cm. Le versant principal est ouvert en totalité, ce qui donne 20 pistes sur 33. Le versant nord-ouest a déjà été skié et le sera de nouveau à partir du 26 décembre. On comprend qu’on est déjà dans une très bonne saison.

Chacune des pistes est dans un état parfait, sincèrement. Les surfaces damées nous laissent rentrer dans la neige sans être un expert.

Les sous-bois sont gorgés d’or blanc et ne demandent qu’à recevoir de la visite.

La Gauthier

La station est en grande transformation. Le chalet principal sera refait au courant de la saison. Soyez sans crainte, les installations sont telles quelles pour les habitués, on n’y voit pas vraiment de différence.

Le futur chalet

La carte RFID fait son apparition. Déjà que la neige était parfaite, si en plus les infrastructures sont au goût du jour, le Valinouët va sérieusement se positionner comme un leader de son industrie.

Le ski devrait demeurer une activité simple. Il suffirait de l’aborder comme un jeune enfant émerveillé par la vie, portant une dose d’insouciance. Son seul désir étant de s’amuser sans trop réfléchir comment y arriver.

Skier au Valinouët c’est exactement ça. On oublie les calculs à savoir si c’est la bonne journée pour y aller. On se lève, on va à la station, on attache ses bottes et yabadabadou ! C’est parti, le bonheur est à nos pieds.

Le Yéti

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-François Harrington
Skieur de 33 années d’expérience, le Valinouët a littéralement fait son éducation. Bonnes habitudes acquises au jeune âge, ce chasseur de neige bouillonne la veille d’une généreuse bordée. Donnez-lui le choix entre la montagne enneigée ou la plage ensoleillée, il optera pour le dénivelé boisé, vous suggérant au passage de prendre la même décision!