VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont Adstock, Grisant, 28 février 2020

Grisant : qui exalte, excite les sens, étourdit. C’est exactement ce que j’ai ressenti aujourd’hui au Mont Adstock dans la région de Chaudière-Appalaches.
À mon arrivée, le stationnement à peine rempli au tiers et la vue de plusieurs pistes non damées annoncent une journée prometteuse.

Stationnement et La Géante

Puis, une fois les skis chaussés, je constate que la tempête a laissée au moins 25 cm et il neige toujours. Des éclaircies ont bien illuminé le paysage de temps en temps, mais généralement, la neige et le vent ont continué de remplir les traces des skieurs durant la journée. C’est bien parce que le fond est durci et qu’il faut quand même faire preuve d’une certaine retenue avec l’épaisseur variable que le vent a modelé. C’est grisant aussi le risque !

Une éclaircie au sommet

C’est effectivement un sentiment exaltant de voir toutes ces pistes à peine tracées. Une minorité est damée. Durant toute la matinée, je trace d’agréables courbes dans La Descente, La Spécial, La Cascade, La Caisse des Hauts-Reliefs et La Défi Adstock. Cette dernière est particulièrement grisante dans son passage abrupt (voir photo titre), à cause de l’inclinaison, mais aussi pour le risque de frotter du roc ! Probablement plus exposée aux vents, cette section tient justement du défi, celui d’éviter les cailloux ! Soyez avisé ! Il y a d’ailleurs un avis en début de piste et une fois le « pitch » passé, c’est sécuritaire.

La Géante

La Spéciale

La Descente

Le secteur des pistes vertes présentait une neige plus souple et un fond (sous la couche de poudreuse) plus  mou que de l’autre côté, l’exposition au vent doit y être pour quelque chose. Ça vaut la peine d’aller de ce côté pour les belles pistes damées, mais aussi pour le sous-bois L’Érablière, franchement agréable à skier.

Seul dans L’Érablière

Cette montagne est vraiment étonnante avec le nombreux choix de pistes dont beaucoup sauvages, irrégulières et pentues. Je connais pourtant la station depuis ma jeunesse, mais je m’étonne encore d’avoir manqué des pistes après une journée ! Va falloir y revenir.

Le départ de la Bourgault

La Bénévole, à peine tracée à 13h

En terminant, sachez que d’une part, ce sera magnifique samedi et dimanche alors qu’on damera toute cette belle neige. Et d’autre part, la station vous attends pour la relâche qui débute avec plusieurs activités et promotions : Le 2 mars, du ski de 6h à 8h AM pour le Lever du soleil ; du 2 au 5 mars, une chasse au trésor en montagne ; le 6 mars, une journée pyjama pour les enfants et une dégustation de vin bio pour les grands et enfin, le 7 mars, c’est le Challenge Andrew Setlakwe, un défi parallèle ouvert à tous suivi d’un spectacle en soirée. En passant, voyez nos recommandations pour les événements au cours de la semaine de relâche dans les stations du Québec en suivant ce lien vers l’article de Zone.Ski à ce sujet. Bon ski à tous !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Pierre Bégin
Pierre est skieur depuis l’âge préscolaire avec un intermède planchiste pendant les années 90; sans jamais abandonner le ski qu’il pratique régulièrement surtout en Estrie. Il aime partager sa passion par le biais d’une chronique de ski autant que d'aller vite, mais s’arrête souvent pour s’assurer de ne pas manquer un saut ou un virage de poudreuse oubliée!