En ce lendemain de bordée et en cette veille de nouvelle année, de nombreux citadins amateurs de plein air se sont retrouvés au mont Bellevue, à quelques centaines de mètres seulement de l’Université de Sherbrooke.

Ce coin de la région de l’Estrie a reçu environ 15 centimètres de neige fraîche, de quoi se faire vraiment plaisir sur les pentes et les sentiers. Quelle belle surprise de découvrir ce mont surplombant la ville; il compte 10 pistes très bien entretenues qui se déploient autour d’une remontée quadruple et d’un téléski. Il y a aussi un tapis magique, ce qui en fait un réel paradis pour des skieurs débutants.

Je me suis fait plaisir en descendant les pistes bleues 4 et 5 dont le dévers était un peu plus accentué et les pistes vertes 1, 3 et 6 sillonnent dans les arbres jusqu’à la base, c’est vraiment agréable. La neige était un peu collante pour les planches à neige, mais grâce à cette belle couverture de neige, on ne rencontrait aucune roche ni brindille.

J’ai d’ailleurs constaté que tout le monde n’était pas chaussé de skis alpins; amateurs de ski de fond, de fatbike, de raquettes, de marche et de descente sur tube s’étaient donné rendez-vous pour s’oxygéner quelques heures avant de clore l’année 2019 et de célébrer l’entrée en 2020 dans un décor féerique. En effet, ce milieu naturel urbain offre à la population de nombreux kilomètres de sentiers gratuits. Cet éventail d’activités est vraiment super pour les résidents et les visiteurs!

Les billets de ski sont vraiment très abordables et les soirées spéciales abondent: gratuit pour les dames le mercredi et pour les hommes le jeudi. Les vendredi, ce sont les soirées de l’ours polaire: $5 pour les 15 ans et moins et $7 pour les 16 ans et plus (incluant les glissades sur tube).
Les tarifs et les horaires sont disponibles en cliquant ici

Ce 31 décembre, de nombreuses familles et étudiants en vacances pratiquent leurs virages sans crainte de débouler ou de rencontrer des skieurs qui descendent en flèche. Au mont Bellevue, on prend l’air et on a plaisir à regarder la vue panoramique sur la ville de Sherbrooke. Il y a aussi un parc à neige qui fait le plaisir des adolescents qui s’amusent sur les modules.

Je rencontre Nicolas, qui coordonne une équipe de 12 jeunes patrouilleurs et qui, malgré la taille de la montagne, sont très actifs. Sur une saison, ils font environ 70 interventions, mineures pour la majeure partie. Comme beaucoup de gens apprennent à skier, les jambes ne doivent pas toujours se suivre en parallèle!

Voilà donc une excellente occasion de prendre l’air, de humer les odeurs de feu de bois devant le chalet, qui offre d’ailleurs tous les services nécessaires: location d’équipement (skis de piste, de fond, fatbike, raquettes, accessoires), école de glisse, toilettes, casiers et un casse-croûte à prix très raisonnables à l’étage.

Très bonne année 2020 (chaud!) et bon ski!