Pour profiter du soleil et des températures clémentes du mois de février, rien de mieux qu’une station orientée sud/sud-ouest. Le mont Garceau est l’une d’elles et, ayant constaté un achalandage faible en après-midi lors de mes dernières sorties, il s’agissait d’une décision judicieuse pour pouvoir pleinement profiter de ma journée de ski sans attendre une éternité à chaque descente.

Les régions au nord de Montréal ont reçu environ 20 cm de neige au courant de la dernière semaine, de quoi regarnir les bases et redonner un peu de glaçage aux pistes sur neige artificielle. Comme je le disais, ajoutez à cela une météo clémente et du soleil, puis vous vous retrouvez avec des conditions idéales pour pratiquer un carving des plus agressif et technique sur une neige poudreuse damée compactée par le froid mélangé avec une neige artificielle.

La station est d’ailleurs ouverte à 100%. Malgré l’explosion d’un tuyau d’enneigement au début janvier, le tout a été réparé et l’enneigement a pu être complété sur toute la montagne. Les skis du jour ont été ceux de course slalom court rayon Hero SL, sauf pour mes quelques descentes dans les sous-bois. Ils se sont fait aller et pas à peu près de largeur en largeur dans des pistes comme la Togo ici:

La station a laissé une ligne de bosses sur le côté droit de la piste (gauche en descendant) donc c’est un peu moins large que d’habitude. Ces bosses étaient un peu dures si on compare aux pistes à enneigement naturel. Elles offraient tout de même une bonne couverture sans avoir peur d’accrocher roches, racines et souches.

Les pistes du centre de la montagne étaient elles aussi en excellente condition comme ici, la Casse-Gueule:

La piste Marcel-Gauthier où ici aussi, une ligne de bosses était laissée sur un côté:

Notez bien que les entraînements des équipes de compétition sont recommencés depuis le 8 février. Certaines pistes que l’on pouvait skier depuis quelques semaines sont maintenant utilisées par les diverses équipes. Au mont Garceau, c’est la piste Rapide qui est réservée aux équipes de compétition mais il était quand même possible de la skier en après-midi:

Même la piste « les Cîmes » a été enneigée cette année et offrait une très bonne couverture sans aucune glace, et ce même dans la section la plus à pic:

Du côté des pistes à enneigement naturel, la base, testée toujours le plus scientifiquement du monde grâce au bâton de 135cm, fait environ 60-70 cm.

Le mont Garceau offre des pistes extrêmes comme le sous-bois où, malheureusement, il faudra encore un peu de neige pour bien couvrir le secteur central avec son escalier de roches.

Notez bien cependant qu’il est possible d’éviter cette section par la piste le Trottoir qui est en bien meilleur état. Ensuite on peut y revenir pour profiter du bas de la piste. Il y était d’ailleurs possible de tracer quelques lignes dans de la neige intouchée depuis la dernière tempête :

Bref, côté pistes à enneigement naturel, les conditions sont relativement bonnes mais il faut quand même être sur nos gardes.

Côté attente, encore aujourd’hui, l’achalandage modéré s’est limité à l’avant-midi de 11h à 13h. Par après, plus aucune attente. Il était même possible d’embarquer directement à chaque descente ou presque en après-midi. La station est maintenant ouverte jusqu’à 16h15 et le soleil est présent jusqu’à la fermeture, de sorte que même tard en après-midi, la visibilité était encore parfaite.

La météo sera douce cette semaine avec des températures autour du point de congélation. Profitez-en si vos enfants sont en relâche scolaire!

Bon ski!