C’est la dernière journée de la relâche en Estrie, c’est la Journée de la femme et c’est une belle journée de ski de piste au Mont Orford! Oui, ski de piste, car la surface des sous-bois et autres pistes sauvages demeure trop durcie pour être sécuritaire ou plaisante. Pas de problème, les quatre versants du Mont Orford offrent un excellent choix de pistes, profitons-en !

Mes grandes pistes

Profitant de la totalité des 450 mètres de dénivelé, les pistes du sommet Orford sont les plus populaires. Il y d’abord la Trois-Ruisseaux, idéale pour commencer la journée, qui décrit un grand « S » sur la face de la montagne. Puis, d’inclinaison plus engageante, la Maxi tire une ligne droite vers le bas. De grandes vitesses de pointe peuvent être atteintes dans la Maxi! De calibre intermédiaire, mais tirant plus sur le noir que le bleu, la magnifique Grande Coulée nous fait contourner la montagne vers l’arrière. Le large virage du haut, longeant les escarpements rocheux, est tout simplement exaltant. Sur le Mont Giroux, il ne faut pas manquer à l’Est la Sherbrooke, en ligne droite sous le télésiège, où il y a toujours une ligne de bosses pour les amateurs. Au Nord, c’est la Magnum qui anime nos sens et se termine dans une piste facile, la Pente Douce, toujours travaillée à merveille et dont la moitié est occupée par un parcours de ski/snow cross accessible à tous.

Trois-Ruisseaux
Bas de la Maxi
Sherbooke

Le panorama

À une multitude de points dans la montagne, il vaut la peine de s’arrêter pour profiter de la vue, de même que pour écouter le bruit du vent dans les conifères et s’oxygéner. Une journée comme aujourd’hui, on peut observer le lac Memprémagog d’un côté avec Owl’s Head tout près et Jay Peak un peu plus loin. Dans la Grande Coulée, on y voit Bromont et les autres montagnes de la Montérégie.

Depuis la Maxi
Depuis la Magnum, on y voit bien le tracé de la Contour
Depuis la Grande Coulée. Skieur: moi! Photo: Bruno Lacharité

La neige

En transformation durant la journée, les surfaces les plus récemment travaillées mécaniquement sont les meilleures aujourd’hui. C’était le cas de la Grande Coulée par exemple. D’autres pistes nous ont toutefois fait douter qu’elles aient réellement été damées la nuit dernière, comme la Slalom sur le versant Giroux Est. La neige de ces journées typiques de mars ressemble à du sucre, et les planches pivotent à merveille dessus. Les zones de bosses et les sous-bois ne sont pas vraiment agréables, en tout cas pas en avant-midi. Le soleil a commencé à faire ramollir les surfaces en début d’après-midi, mais j’ai quitté avant de savoir si les sous-bois en « ouverture progressive » avaient effectivement ouvert. Pour la quantité, nous devrions être tranquilles pour le ski de printemps : la couverture est bien épaisse dans les pistes, mais aussi dans les bois.

Le haut de la Super, fermée aujourd’hui

Profiter des investissements

La station a été le théâtre d’importantes rénovations avec l’ajout d’un espace fonctionnel au chalet. Il regroupe maintenant le service à la clientèle, l’école de glisse et la location. C’est très efficace, en tout cas pour la billetterie, il n’y a pratiquement pas d’attente avec les nombreux commis derrière le comptoir. La grande vitrine donne une vue directe sur le sommet depuis le centre du hall, c’est très réussi comme fresque murale ! On dit qu’il y aura bientôt aussi de nouvelles salles de bain dans cet agrandissement, c’est à suivre ! Des investissements ont aussi touché le système d’enneigement avec entre autres l’ajout de canons sur le Mont Alfred-Desrochers. Nous sommes allés y faire une descente pour constater qu’effectivement l’enneigement y est complet. La piste Ookpic ne présentait aucun découvert. Un ajout stratégique pour ce versant où la montée du vieux télésiège nous donne l’impression d’avoir voyagé dans le temps vers les années 60 !

Réflexion du sommet dans la vitrine du nouvel agrandissement
La Ookpic

Bon choix donc d’aller au Mont Orford aujourd’hui et profiter de ses belles pistes damées. Dans les Cantons-de-l’Est, un redoux se pointera cette semaine, mais la quantité de neige déjà accumulée devrait protéger la station qui n’en souffrira pas trop. Le site annonce toujours 100% (des pistes, pas des sous-bois) d’ouverture. Demain risque d’être une formidable journée de ski de printemps, après tout, nous sommes en mars, c’est normal. Bon ski à tous et bonne fin de votre Journée Mesdames !