La station annonce sur son site Internet avoir reçu 40 cms dans les dernières 24h. Avec les rafales de vent qui ont forcé la fermeture de la station tôt dans la journée hier, les attentes de poudreuse étaient grandes. De plus, depuis la semaine dernière suite à la fermeture des télécabines, le versant ouest est accessible en semaine. À ce sujet, pas de nouvelles de ce qui se passe avec la remontée. Dès que la station en saura plus, elle en fera l’annonce sur son site Internet ainsi que sur sa page Facebook. Avec le domaine skiable presque entièrement accessible, la journée s’annonçait bonne, et elle le fut!

L’ouverture en semaine se fait à 9h et à mon arrivée vers 10h, le stationnement est beaucoup plus rempli qu’un vendredi régulier. Appréhendant la file monstre à la remontée, je suis agréablement surprise de constater que l’attente y est presque nulle. Ce sera ainsi toute la journée, autant au nord, au sud, à l’ouest et dans le secteur experts. Outre la première heure où, selon plusieurs skieurs rencontrés dans les remontées, il y avait de l’attente, c’était une journée sans attente, au grand plaisir des gens présents. Dans les pistes, on croise peu de gens, on ne se pile pas sur les skis!

40 cms de belle neige, ça change une montagne. Le sous-bois sont très beaux, on ne touche jamais le fond. La Vital Roy est particulièrement belle aujourd’hui. Dans les bois, on entend beaucoup de cris de joie, on voit des sourires sur les visages. On sens les gens décontractés, heureux de profiter de la journée. Le soleil aura été absent toute la journée, la neige, elle, continue de tomber.

Le mercure descend de quelques degrés au cours de la journée, ce qui garde la neige molle et permet de s’amuser dans les bosses formées en piste. Ce n’est pas désagréable du tout de passer la journée dehors sans gros vents, sans gros froids, sur une neige qui ne se dégrade pas. Le redoux de cette semaine a certainement laissé quelques plaques durcies ici et là, mais elles ont bien été recouvertes par la nouvelle neige et c’est rare, très rare d’entendre les skis gratter la neige durcie aujourd’hui.

Plusieurs pistes ont été laissées au naturel. On y perd facilement nos palettes de vue. Du côté ouest, le vent est un peu plus présent et dans le secteur expert également, mais rien pour nous empêcher d’en profiter pleinement.

C’est une journée où les jambes travaillent beaucoup et terminer avec quelques descentes dans les pistes damées s’imposait après avoir amplement profité des sous-bois partout sur la montagne. La Pichard n’a aucune plaque durcie, aucune glace. Les skis mordent encore très bien dans la neige en fin d’après-midi alors que c’est le temps pour moi de rentrer.

Ce soir aura lieu la descente à la lampe frontale à 21h30 et dès demain, 29 février, la montagne passe en mode relâche avec plusieurs activités proposées. Consultez le site Internet de la station pour plus de détails.