Depuis quelques années, la neige se fait attendre au Québec en début de saison. Bien sûr, les stations font des miracles avec la fabrication de neige, multipliant les canons sur les pistes, afin de nous donner des conditions agréables. La saison de ski 2021-2022 ne fait pas exception.

Le secteur experts pour le panorama

La vue en haut de ce secteur est toujours aussi spectaculaire. Par temps clair, on peut voir l’immensité du Saint-Laurent, de l’Île d’Orléans et à l’ouest, la ville de Québec. Les experts et skieurs avancés qui n’ont jamais visité le Mont-Sainte-Anne vont y trouver un paysage à couper le souffle.

La station de la région de Québec a ouvert le secteur expert plus tôt en semaine. Lors de mon passage, La Crête et La Beauregard avaient été damées. Les autres pistes du secteur étaient laissées au naturel. Le secteur Forêt Noire offre un gros défi aux amateurs de sensations fortes et plusieurs s’y étaient aventurés.

Cette vue nous fait oublier la longue piste que les locaux se plaisent à appeler « la Alex Harvey » tellement elle fait penser à une piste de ski de fond. Le Panorama Express, un télésiège quadruple débrayable, permet de multiplier les descentes rapides. Ce télésiège rapide a l’avantage de ne pas se rendre à la base de la montagne, évitant la longue glisse vers la télécabine. Son achalandage y est habituellement plus léger et l’attente est minimale.

Le Versant-Nord

En début de saison et au printemps, ce secteur reçoit plus de neige. Le dénivelé est certes moindre, mais les pistes offrent un bon défi. Le versant offre quelques sous-bois plus faciles, ce qui est idéal pour les plus jeunes qui veulent expérimenter le ski à travers les arbres. Aux amateurs de glisse en douceur, La Première Neige, accessible par la Quanick, offre une descente silencieuse. La neige naturelle est palpable sous les spatules.

La télécabine

Cet hiver, seulement la moitié des télécabines ont été placées sur le fil. La remontée avait subi de gros problèmes la saison dernière et on a tout fait afin de la remettre en place, nous dit-on. Son accès est facile et afin de respecter les normes sanitaires, un employé s’assure que le masque est bien en place avant d’entrer dans le bâtiment pour l’embarquement. Avant d’y monter, les placiers s’informent sur votre aisance à partager les quatre places permises sur les huit normalement disponibles. Le passage se fait en douceur et l’embarquement est relativement rapide en semaine. Toutes les remontées, sauf l’arbalète sur le secteur ouest, étaient ouvertes.

Les mesures sanitaires

Comme partout ailleurs au Québec, on doit se plier aux mesures sanitaires dans les stations de ski. Nous sommes chanceux de pouvoir continuer à skier, alors que plusieurs sportifs n’ont pas cette chance de pratiquer leur sport favori. Je pense aux joueurs de hockey, aux joueurs de tennis et aux adeptes de sports intérieurs. Au Mont-Sainte-Anne, tout est mis en place afin de nous permettre de continuer à pratiquer la glisse. On va même plus loin que ce que la Santé Publique recommande. À l’approche de la billetterie, on nous incite à porter le masque sur le nez, même si nous sommes dehors et que la distanciation de deux mètres est respectée. De grâce, soyez gentils avec les guides qui tentent de faire respecter les règles de la station. Ce sont les messagers, sans plus.

J’aurais un bémol à ajouter à propos des normes sanitaires. Lors de mon passage au chalet du Versant-Nord, un grillage limitait l’accès intérieur au tiers du chalet. Seulement deux tables étaient accessibles et forçaient les rapprochements, ce qui va à l’encontre du gros bon sens. Il serait souhaitable d’avoir un employé sur place afin de s’assurer de l’utilisation du chalet comme un refuge temporaire. On m’a toutefois dit que le chalet en entier était accessible le week-end.  Au lieu de cela, il y avait un employé au télésiège muni d’un scanner à billets qui semblait s’ennuyer alors que l’attente était modérée. Au mieux, il aurait pu faire office de placier.

Nous sommes toutefois chanceux, malgré la situation mondiale, de pouvoir continuer à pratiquer la glisse. Nous devrons continuer à être patients encore un certain temps. La liste des pistes devrait s’allonger d’ici peu à la station. On prévoit une bonne bordée en début de semaine. D’ici là, vivement la neige et les tempêtes.