Alors que les premiers flocons de l’automne recouvrent les secteurs qui en ont été honorés, les fondeurs se tournent vers les annonces de leur centre de ski de fond préféré. Les détails des ouvertures et protocoles sanitaires commencent à être publiés. Nous avons rassemblé ici quelques-unes de ces informations, en guise de mise en bouche pour la saison à venir!

La déception de l’automne: pas de ski de fond à la Forêt Montmorency

Dans une publication sur sa page Facebook, plus tard commentée d’une lettre explicative, la Forêt Montmorency a indiqué suspendre ses activités touristiques hivernales pour toute la saison à venir. Ainsi, seules les activités d’enseignement et de recherche pourront se dérouler sur les lieux. La lettre spécifie: «L’analyse des actifs nous a démontré que d’importants investissements sont à prévoir pour une mise à niveau sécuritaire des infrastructures et pour rehausser l’expérience des usagers et bénéficiaires. Nous travaillons présentement à la rédaction d’un plan directeur immobilier et d’un plan d’affaires pour la gestion des ressources et activités de la Forêt Montmorency», mentionne la doyenne de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, Nancy Gélinas.

C’est donc le coeur lourd que les fondeurs, habitués ou impatients, devront se tourner vers d’autres secteurs pour s’adonner à leur sport préféré cet hiver. La Forêt Montmorency (notre photo d’entête, par Marc-Antoine Brissette) s’est bâtie une réputation fort enviable auprès de la communauté en offrant du ski de fond très hâtif. En effet, presque toujours dès la fin octobre, lors de l’événement d’ouverture de la saison nommé la Glisse Boréale, était possible de s’élancer sur les skis grâce à la préservation d’une certaine quantité de neige accumulée au cours de la saison précédente et protégée durant tout l’été. Une fois les nuits fraiches d’automne venues, quelques heures suffisaient pour répandre la neige préservée sur la courte boucle de quelques kilomètres, permettant aux adeptes de s’élancer, tant en classique qu’en pas de patin.

Les centres à surveiller

Alors que tous accouraient à la Forêt pour les premiers kick and glide de la saison,  les fondeurs ne manqueront toutefois pas d’options pour se dégourdir les jambes. Généralement, après la première neige stable, quelques jours de travail seulement sont nécessaires aux opérations des centres les plus connus des adeptes impatients: les sentiers du Mont Sainte-Anne, Montagne coupée, Morin Heights (Corridor Aérobique et boucle des fondeurs), Nakkertok, le P’tit Train du Nord et le parc de la Gatineau font partie des premiers endroits accessibles dès novembre. Il y a fort à parier qu’ils seront pris d’assaut, malgré les restrictions en vigueur à travers la province.

Nouveauté tarifaire: le P’tit Train du Nord sera accessible gratuitement à tous les usagers cet hiver entre Saint-Jérôme et Val-David. Dans un communiqué publié le 19 octobre dernier, l’organisme indique que la gratuité a été rendue possible grâce à la collaboration des MRC environnantes. « Cette décision a été prise afin d’assurer une équité et accessibilité pour tous, été comme hiver, et surtout en ces temps de pandémie où la pratique d’activités est essentielle afin de maintenir une bonne santé physique et mentale. Le P’tit Train du Nord est un lieu exceptionnel situé au cœur des municipalités de la région des Laurentides où l’on peut s’adonner à la marche, au vélo, au ski de fond et au vélo sur neige (fatbike). »

La pensée ZoneSki

Nous l’avons dit à plusieurs reprises déjà, la pratique des sports de glisse et loisirs d’hiver sera hors norme durant les prochains mois. Les adeptes de ski de fond ne seront pas privés des accès à leurs sentiers préférés mais devront s’adapter aux différentes conditions pour respecter les procédures et règles sanitaires mises en place par les centres. Nous encourageons skieurs à s’informer avant chacune de leurs sorties auprès de leurs centres de glisse respectifs afin de vérifier les services offerts et les consignes à respecter. Un petit mot sur la bienveillance entre adeptes: débutants et skieurs aguerris ont tout intérêt à respecter l’espace de l’autre, du chalet de fartage aux pistes tracées… bon ski à tous!