La saison de ski au Québec a pris fin aujourd’hui sur les coups de 17h00 alors que le dernier remonte-pente en opération s’est arrêté au Sommet Saint-Sauveur. Du 30 octobre 2020 à aujourd’hui, le 2 mai 2021, il se sera écoulé 154 jours d’opération de cette station des Laurentides qui, encore une fois cette année, aura offert l’ouverture la plus hâtive en pleine incertitude causée par la pandémie de COVID-19, ainsi que la fermeture la plus tardive. Encore cette saison, ils auront mérité le titre de « la plus longue saison au Québec », même si nous sommes habitués au fil des ans à skier « normalement » jusqu’à la journée nationale des patriotes et même exceptionnellement en 2019 avec quelques virages possible jusqu’en juin. Le printemps anormalement chaud aura eu le dernier mot pour emporter la saison 2020-21 au Québec quelques semaines plus tôt qu’à l’habitude.

Retour sur cette saison de ski marquée par le COVID-19

Alors que tous les projecteurs étaient braqués sur le Sommet Saint-Sauveur lors de son ouverture du 30 octobre 2020, ouverture limitée aux membres et quelques privilégiés dont je fis partie, la station a donné le ton à cette saison côté respect strict des mesures sanitaires de prévention de la propagation du COVID-19. On peut carrément les remercier parce que si la station n’avait pas appliqué de façon très stricte toutes les mesures recommandées par la direction de la santé publique, la saison 2020-21 aurait carrément pu prendre une toute autre tournure qui aurait pu aller jusqu’à la fermeture des stations de ski et l’annulation de cette dernière saison. Chaque skieur au Québec peut officiellement les remercier!

En piste

Côté conditions, la seule piste au Québec encore ouverte, la côte 70 ouest, offrait encore une très bonne couverture, montrant certes quelques signes de fatigue mais je l’ai déjà vue en bien moins bon état qu’aujourd’hui lors des fermetures des années précédentes. Il devait même rester à certains endroits une base de plus de 1,50m comme ici en haut où la piste est encore ouverte pleine largeur:

Notez bien l’épaisseur de la base!

La météo étant ensoleillée avec un mercure avoisinant les 15 degrés, la neige rencontrée était très molle, de type gros sel et ski de printemps, plus qu’à l’habitude étant donné que la station n’a pas épandu de sel cette année parce qu’aucune équipe de compétition ne s’y entraînait en raison des règles sanitaires en zone rouge. La partie du milieu n’était plus ouverte pleine largeur mais offrait encore des conditions très acceptables pour du ski en mai. On pouvait même y aller de quelques virages de bon carving dans cette neige molle pas trop bosselée:

Évidemment, pour finir, le dernier pitch permettait de tester nos réflexes dans un champ de bosses molles en règle:

Chacun pouvait y aller de sa meilleure technique et tester ses réflexes. C’était même fort agréable! Ici, Éric en action:

Frédéric en action où on peut définitivement voir que les bosses molles se faisaient exploser les unes après les autres:

Vers 16h30, nous savions évidemment que nous en étions à nos derniers virages. Évidemment, zone.ski est une communauté de mordus du ski qui nous permet à chaque saison de fraterniser avec de nouveaux skieurs qui sont là dès les premiers virages et jusqu’aux derniers. Ici, le temps d’une photo de famille avec des collaborateurs passés, présents et peut-être futurs:

Et finalement, vers 17h, la remontée mécanique s’est arrêtée alors que les mordus se sont amassés au sommet pour leur dernière descente de la saison 2020-21:

Nous avons évidemment pu profiter pleinement de nos quelques derniers virages de la saison sur une piste plutôt déserte:

À moins évidemment d’un revirement de situation où j’aurais ma deuxième dose de vaccin dans un avenir rapproché, ceci conclut vraisemblablement ma saison 2020-21. Une saison où je n’avais pas beaucoup d’attentes mais qui m’aura tout de même donné un score de 36 jours de ski. J’ai évidemment mis certaines priorités différentes par rapport aux saisons précédentes comme notamment être en mode recherche pour « éviter les foules » et je peux vous dire que ce fut un pari réussi!

Bon ski, bon été et à l’an prochain!