Les températures « caniculaires » des derniers jours auront finalement sonné le glas de la saison 2020-21 à Tremblant aujourd’hui, une semaine plus tôt qu’initialement prévu. Le décompte des pistes ouvertes ayant fondu au cours des derniers jours comme « neige au soleil », la station a tant bien que mal offert un produit de qualité jusqu’à sa fermeture à 17h00 cet après-midi. De plus de 44 pistes ouvertes vendredi, lors de mon dernier passage à cette station, il ne restait que 28 pistes aujourd’hui sur les versants sud et nord, les autres versant étant fermés, enlevant de facto de ce compte plusieurs pistes principales où il ne restait simplement plus assez de neige pour une ouverture sécuritaire.

Du 27 novembre 2020 à aujourd’hui, la saison 2020-21 aura certes eu son lot de rebondissements, incertitudes, difficultés en raison des températures anormalement chaudes jusqu’à la fin décembre, la douche de 100mm de pluie comme cadeau de Noël, et, évidemment, vous l’aurez deviné, toutes les mesures et risques associés à cette pandémie mondiale dont nous sommes victimes depuis maintenant plus d’un an, soit le COVID-19. Ajoutez à cela la fin de saison plutôt abrupte causée par une météo au-dessus des 20 degrés pour plusieurs jours, vous vous retrouvez même début avril avec un manque de neige et un lac Tremblant où la couverture de glace se retrouve totalement fondue même à cette date-ci!

En piste:

La journée d’aujourd’hui était dédiée aux vrais passionnés de ski, ces guerriers sur deux planches, pour qui une petite marche pour atteindre ce qu’il reste d’or blanc n’est certainement pas un problème! Après cet avertissement qui devrait normalement tout de suite piquer votre curiosité et vous montrer le chemin vers les meilleures conditions et les meilleurs défis:

S’en suit évidemment une petite marche de quelques pas:

Et voilà, vous accédez à un magnifique terrain skiable offrant une excellente couverture! Ici, vous l’aurez probablement reconnue, la piste McCulloch, laissée en bosses pour la fin de la saison:

N.B. Il faut quand même skier sur ses gardes et se méfier de ne pas suivre des traces aveuglément, sans regarder un peu plus loin, sinon, vous pouvez vous retrouver dans un cul-de-sac et devoir marcher un peu pour retrouver la neige. Ici, Maxime l’a appris à ses dépens:

Même constat du côté de la pistes Érik Guay où, après quelques pas, encore une fois…

Le domaine skiable était tout aussi intéressant et en bosses molles, de quoi évidemment tester ce que vous avez accumulé côté musculation de vos quadriceps depuis le début de la saison:

Les pistes les plus à l’abri du soleil comme la Beauchemin et Rope Tow offraient quant à elles la meilleure couverture. Il y était même permis d’y aller à fond de train pour un carving, à travers cette neige molle, des plus agressifs:

Piste Beauchemin (haut)

La piste Lowell Thomas (haut) demandait quant à elle quelques virages plutôt serrés et quelques pas de marche:

Par contre, il était possible, à notre grande surprise, de contourner ce passage très technique en faisant même quelques virages sur neige naturelle dans la Banzaï:

Les points critiques:

Vous allez me dire: pourquoi donc est-ce que la station ferme alors qu’il reste toute cette neige? Même s’il reste effectivement une très bonne couverture encore dans certaines pistes, les points névralgiques se trouvent aux bases des deux versant ouverts, ainsi qu’au sommet où la couverture est très limite. Peut-être que la station aurait pu offrir un domaine skiable limité à une ou deux pistes situées sur le haut du nord mais encore là, si jamais la station prolongeait sa saison, vous pouviez officiellement oublier les descentes du haut en bas de la montagne, du moins sur le versant sud. Ici, la Desserres qui offrait une couverture quasi parfaite vendredi et voici le constat aujourd’hui:

Ici, la base du sud, où il était encore permis de faire quelques virages dans la St-Bernard en sachant où passer mais où on voit qu’il ne restera vraisemblablement plus de neige d’ici quelques heures:

Bref, la station y est allé de prudence de fermer une semaine plus tôt. Ce n’est pas compliqué, j’ai déjà skié Tremblant dans le passé à la fin-avril avec près de 100% des pistes ouvertes et une couverture parfaite alors que c’est la première fois que je vois la station fermer avec si peu de couverture de neige en près de 30 ans.

Voici ma dernière descente en 2020-21 à Tremblant dans la piste Duncan, encore ouverte et avec quelques passages techniques en prime, surtout vers le bas:

Et évidemment, un au-revoir avec un dernier regard sur le versant nord, qui commence à être dégarni de neige:

À dans quelques mois Tremblant!

Bon ski!