Les skieurs l’attendaient depuis le 15 mars, soit depuis l’annonce du début du premier confinement par le premier ministre François Legault, qui a sonné le glas de la saison 2019-2020. Cette longue attente de sept mois et demi a pris fin aujourd’hui sous le coup de 13:00 au Sommet Saint-Sauveur qui, grâce à trois bonnes nuits avec des températures sous les -5, a pu enneiger suffisamment la légendaire « Côte 70 ouest », une valeur sûre comme première piste à skier année après année au Québec. Cette année même, il s’agit de la première piste ouverte dans l’est de l’Amérique du Nord, nos voisins du sud n’ayant pas eu la gamme de températures froides dont la région des Laurentides a pu profiter, même en altitude.

Évidemment, cette saison 2020-2021 sera des plus particulières car, malheureusement, la réalité apportée par l’épidémie de COVID-19 a changé beaucoup de choses dans notre vie de tous les jours, le ski n’étant malheureusement pas épargné. C’est donc en partant d’une « zone rouge » que je me suis dirigé vers Saint-Sauveur-des-Monts, en « zone orange » en respectant évidemment toutes les consignes de sécurité obligatoires qui étaient bien affichées au seul remonte-pente ouvert aujourd’hui.

Notez bien aussi que la station était ouverte aujourd’hui que pour les détenteurs de passes de saison (excluant même les passes de l’ASSQ) et contrairement aux dernières années, ce ne sont pas toutes les gammes de passes qui ont aussi accès à la montagne en tout temps actuellement. Ce sera d’ailleurs la règle pour cette fin de semaine et la suivante. Vérifiez le site internet de la station pour les mises à jour et advenant que la station soit ouverte au grand public, un système de quotas sera imposé sur les billets-jour vendus quotidiennement dans pas mal toutes les stations du Québec pour éviter les foules. Notez bien aussi que ce système de quotas vous fera probablement aussi découvrir de nouvelles stations, ce qui sera peut-être au final un effet positif à cette saison qui commence.

Selon toute logique, c’est définitivement au bas des remontées mécaniques qu’il y aura le plus de risque de regroupement d’où le fait que les employés de la station étaient bel et bien au fait des règles et le rappelaient à qui ne les respectaient pas évidemment.

Il va falloir s’y habituer mais au final, même si je dois mettre mes bottes à mon auto et porter un cache-cou remonté par-dessus mon nez, même aujourd’hui à une température très clémente, je calcule que je fais une bonne affaire et de loin en pouvant pratiquer mon sport préféré, le ski! On s’en reparle évidemment en janvier à -25 dans un stationnement de centre de ski avec des bottes durcies par le froid ou à une éventuelle sortie en juin…

En piste, le ski était évidemment des conditions de début de saison soit une neige très dure, un peu raboteuse, granuleuse et même une surface assez glacée dans la partie la plus à pic mais le haut et le milieu de la piste en bien meilleures conditions et permettaient un excellent carving. On ne s’en plaindra évidemment pas alors qu’une fois de plus, le Sommet Saint-Sauveur nous permet de skier en octobre! Ici Jade en action:

Je l’ai pas besoin de vous le dire mais sortez vos skis les plus raides et s’ils ne sont pas aiguisés, c’est certainement le temps de faire un aiguisage.

La piste n’était évidemment pas ouverte pleine largeur de sorte que si vous étiez chanceux, malgré un achalandage parfois modéré, il vous était possible de la skier d’un côté à l’autre.

Ici, le bas de la piste assez dure, surtout parce que les skieurs devaient faire un détour par le centre de la piste (à gauche sur la photo). Le fait que les skieurs devaient freiner en piste dans la portion à pic a plutôt dégarni la base à cet endroit.

Au total, j’ai fait une vingtaine de descentes réparties sur environ 3 heures de ski, de quoi bien repartir la machine qui s’est malheureusement alourdie au cours des derniers mois en raison d’une sédentarité accrue! Si vous êtes détenteur d’une passe de saison de Sommet Saint-Sauveur, profitez-en, la saison est bel et bien commencée et vive le ski en octobre!

Bon ski!