VOS SPORTS:
Publication partenaire

Suivez le guide au Mont Grand-Fonds

13 janvier 2016 | Chronique, par Christophe Deschamps
Photo Geneviève Larivière

J’ai été conquis par cette montagne dès ma première visite il y a plus de dix ans. Il est difficile de ne pas aimer le Mont Grand-Fonds. Mis à part sa distance de Montréal ou Québec, la montagne offre à peu prêt tout ce qu’un skieur recherche, soit la meilleure neige, le meilleur ski et surtout, un coin de paradis sans l’achalandage des grands centre. C’est pas mal pour ces raisons qu’elle n’a pas grand chose à envier de sa voisine charlevoisienne.

Situé à quelques kilomètres de la Malbaie, du haut de ses 335 mètres de dénivelé, le Mont Grand-Fonds offre un ski qui sait plaire autant aux débutant qu’aux skieurs en manque d’adrénaline. Ma fille y a fait ses premières traces à l’âge de 3 ans et je continue a être impressionné par la qualité du ski à chacune de mes visites. Dans cet article, je vais essayer de vous livrer quelques coups de coeur qui m’attirent inconditionnellement dans la place, au point de m’attirer chaque fois que je suis en visite dans la région de Québec!

1.  Accueil, sourires et bonne neige!

Le Mont Grand-Fonds est une des rares stations de ski éloignées (des grands centres urbains) où je ne me sens pas comme un étranger en visite. L’accueil y est impeccable et les gens sont d’une gentillesse incroyable. La montagne se trouve entourée de sommets dont certains font 1000 mètres de haut. Cette protection favorise un microclimat responsable des chutes de neige imposante et aussi d’un dégel moins fréquent. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir la majorité des stations de ski au Québec sous la pluie et Grand-Fonds sous la neige. Bien souvent très tôt en début de saison, nous avons la surprise d’accéder à la majorité du terrain skiable. La meilleure période pour venir dans la station est au début février pour profiter pleinement du secteur hors-piste totalement naturel.

2. Une montagne qui se découvre de droite à gauche.

Rare sont les montagnes qui sont faites pour rassurer les débutants. À droite, on retrouve les pistes les plus faciles et plus on revient sur la gauche, plus elles sont difficiles! Le centre de la station en bas de la montagne permet de garder un seul point de rendez-vous avec les enfants ou les amis. Un petit conseil: le t-bar, quand il est ouvert, est bien plus efficace pour accéder en haut plus rapidement que le télésiège quadruple. Ce n’est pas un hasard si il est souvent plus achalandé que la chaise, il permet un plus grand cumul de descentes!

3. Les sous-bois les plus invitants!

Le nouveau versant du Lynx vous offre trois nouvelles forêts de calibre difficile à très difficile du côté nord de la montagne: Nid-D’Aigle, le Mur, les Chevreux. Nouveaux depuis la saison 2014/2015, ces sous-bois sont assez larges et offrent plusieurs possibilités de descente. Leur inclinaison constante en fait un endroit à fort défi mais aussi plaisant avec une impression plus forte d’être en contact avec la nature. C’est un incontournable à essayer si vous aimez le ski un peu plus sauvage. Prévoyez une petite marche pour revenir (environ 1km pour le sous-bois le plus loin). Dans la station, le sous-bois 11A Nagano aussi très intéressant et intense, débutant par une large forêt de bouleaux.

4. Du carving vous dites ?

Le carving à Grand-Fonds peut se faire dans plusieurs pistes. Comme la neige y est souvent naturelle, les skieurs s’y régalent dans un corduroy doux et moelleux. Les Braconniers (11) est ma préférée avec une descente assez abrupte et parfaitement alignée entre le sommet et le chalet. La Pétoche (9) est mon second choix avec une descente plus en courbe et profilée que la 11. En bonus, il n’est pas rare de tracer du corduroy très tard en matinée.  Avec moins d’inclinaison mais tout autant de plaisir à offrir, la piste des Bouleaux (2) procurera aux skieurs intermédiaires ou plus jeunes une sensation enivrante de valser avec les arbres laissés ici et là dans la piste.

5. Les bosses de la 10 et la 12.

L’Émérentienne (12) est une piste non-damé, laissée en bosses, de haut en bas. On y perd facilement nos genoux! À son meilleur après une bonne tempête, la vue au départ y est des plus belles de toute la station. Son type accidenté ravira ceux qui cherchent un terrain ouvert de calibre très difficile. La Chouenneuse (10) est la piste sous le télésiège quadruple fixe. Pleine de bosses irrégulières, son terrain très accidenté envoie les skieurs d’un côté à l’autre de la piste, stimulant la production d’adrénaline! Quelques rochers permettent aux plus aguerris de quitter le sol pour un instant alors qu’un petit parc à neige, situé aux trois-quarts de la descente, réjouira les amateurs de parc à neige.

En partant de Québec, sur la 138 Est, si vous décidez de passer tout droit au Mont Sainte-Anne, et au Massif, vous devez tenter l’aventure et vous diriger vers un des joyaux du ski au Québec. L’âme de la montagne est palpable derrière chaque arbre, chaque piste, et chaque employé de l’endroit! C’est ce qui me fait venir et revenir au Mont Grand-Fonds, année après année.

Cette visite guidée fait partie de la série « Suivez le guide », réalisée par les chroniqueurs de ZoneSki. Tous les textes sont disponibles sur la page de la série!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christophe Deschamps