Encore aujourd’hui, les pistes étaient en parfaites conditions. Mais la cerise sur le Sunday a été la découverte du sommet Jordan Bowl. Comme hier, j’ai eu droit à une alternance de soleil et de nuages, et le vent était toujours présent, mais heureusement moins qu’hier. Pour cette raison, le versant Jordan Bowl, situé le plus à droite sur le plan des pistes, était ouvert.

Ce sommet n’offre pas un très grand nombre de pistes travaillées, mais celles-ci sont longues et larges, et elles valent le déplacement. Le retour vers les autres versants est facile en utilisant la piste verte Kansas.

Jordan Bowl, piste Lollapalooza
piste Excalibur
piste Rogue Angel
piste Rogue Angel
piste Rogue Angel

Mais pour plusieurs jeunes, l’endroit qu’ils préfèrent probablement skier est le sous-bois Blind Ambition. Je ne me souviens pas d’avoir vu un sous-bois ‘nettoyé’ aussi large et aussi long. Le plan des pistes montre bien l’immensité de ce sous-bois.

Jordan Bowl, sous-bois Blind Ambirion

Sur le retour du versant Jordan Bowl, on croise la piste Eureka, une piste double-noire.

Sunday River est un commanditaire et la base d’opération de l’organisme Maine Adaptive Sports & Recreation, qui donne la possibilité à des personnes avec des handicaps de faire de nombreuses activités physiques. En hiver, environs 400 volontaires participent à ce programme.

J’ai profité de cette deuxième journée de ski pour continuer de découvrir les pistes de cette vaste station.

Avec 8 sommets et 135 pistes, je pensais avoir quelques difficultés à me retrouver. Cela n’a pas été le cas, car les sommets se suivent et il y a de nombreuses indications sur la montagne. La station offre un savant mélange de pistes pour tous les niveaux de skieurs, et autant pour les pistes travaillées que pour les pistes à bosses.