VOS SPORTS:
Publication partenaire

Sunday River, ME 6 mars 2019

Sunday River, c’est 135 pistes, 8 sommets, et 300 acres de sous-bois, quoi dire de plus. Aujourd’hui, la chaise du sommet White Cap été fermée pour maintenance, et celle de Jordan Bowl était aussi fermée, à cause du vent. Mais sur tous les autres versants, le vent n’était pas un réel inconvénient pour les skieurs. Environ les 2/3 des pistes sont normalement travaillées.

Même avec la chaise fermée, on avait le droit de skier les pistes du sommet White Cap, mais cela demandait un bon effort et j’ai vu un seul skieur descendre la piste principale de ce sommet.

Comme le montre les 3 photos suivantes, il ne faut pas penser que les skieurs experts manquaient d’options de pistes à descendre.

S’il y a un bon nombre de pistes difficiles à Sunday River, il y en a beaucoup qui sont parfaites pour la majorité des skieurs.

Il y a 4 chalets à Sunday River, le principal est le South Ridge Lodge. On peut voir sur la photo la remontée principale de la station, qui est similaire à la nouvelle de Bromont, avec une alternance d’une télécabine à 8 places et de 4 chaises à 6 places. Le chalet que je trouve le plus amusant est le Peak Lodge, qui est situé en montagne au sommet North Peak. Il est grand et sur 2 étages.

À Sunday River, il y a un nombre limité de sous-bois officiels, mais la station considère qu’elle offre 300 acres de sous-bois, car on a le droit de skier partout dans le domaine de la station. Mais cela ne veut pas dire que tout est patrouillé, il faut donc agir en conséquence.

L’endroit idéal pour coucher est le Grand Summit Hotel. Cet hôtel possède 230 chambres, donne un accès direct aux pistes de ski, et en bonus, il y a une piscine chauffée extérieure. Elle est très populaire en après-midi.

J’ai rencontré beaucoup de skieurs heureux, et pas un seul qui ne l’était pas. De plus certains venaient d’aussi loin que de la Virginie. Ne pas venir skier au moins une fois à Sunday River dans sa vie est une erreur.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Poulin
Skieur depuis plus de 50 ans, il a toujours aimé découvrir de nouvelles stations, ayant skié dans plus de 100 stations au Québec, dans l’Ouest canadien et en Nouvelle-Angleterre. Aujourd’hui, il préfère descendre en ligne de pente les pistes damées, mais il ne dira pas non à un peu de poudreuse!