Toujours à la recherche des meilleures conditions possibles et voulant à tout prix éviter les foules, skier un lundi a des avantages certains en la matière. Les chutes de neige de la semaine dernière ayant grandement adouci le terrain damé, il ne restait que l’ingrédient magique pour compacter le tout: des nuits à -20 degrés. Ajoutez à cela un soleil radieux donc une visibilité parfaite et une température qui s’est même réchauffée jusqu’à -6 degrés, vous vous retrouvez avec l’une de ces journées mémorables de l’hiver où la base mord parfaitement, des conditions idéales pour un carving des plus agressifs!

Je dois vous avouer: j’ai négligé l’entretien de mes skis de course SL FIS dernièrement. Qu’à cela ne tienne, fraîchement sortis de l’atelier, aujourd’hui, ils étaient définitivement le bon outil! En piste, c’était très simple: la journée sera probablement une top-5 (ou top-10 si je suis chanceux d’ici la fin de la saison) de l’année côté conditions de damé. Le terrain enneigé artificiellement est presque ouvert au complet à l’exception du haut de l’Avalanche, alias « le pitch », qui, malheureusement, n’a pas été enneigé cette année.

L’orientation de la montagne, un facteur clé pour profiter du soleil

Au risque de me répéter, l’angle du soleil au mois de janvier est évidemment plus bas, de sorte que les montagnes orientées sud/sud-ouest sont particulièrement choyées. Val Saint-Côme est évidemment l’une de celles-ci avec son versant du mille pieds qui est carrément en plein soleil en après-midi. Le matin, tout est à l’avantage du versant principal. Ici, la Geneviève Simard qui s’est fait descendre de largeur en largeur plusieurs fois aujourd’hui:

Ce n’est pas compliqué, j’ai même fait le test de toucher la piste en virage avec ma main intérieure.

Éric, de nature à toujours préférer les sous-bois s’est même surpris à bien profiter de la piste Point de Mire!

Que dire du mille pieds?

Un des avantages certains des mesure de distanciation sociale en cours est que la piste Audacieuse, habituellement utilisée pour les entraînements d’équipe de compétitions, est disponible en tout temps pour la clientèle. On ne s’en plaindra surtout pas! Votre humble zoneskieur en action (photo de couverture) et celle-ci:

Même constat dans la Grande-Allée:

Le terrain naturel

Autant les conditions en terrain damé étaient des meilleures que l’on peut rencontrer dans une saison, autant les sous-bois manquent cruellement de neige. Certains sont ouverts par contre, félicitations à la patrouille d’ailleurs de les laisser ouverts mais c’est vraiment à vos risques et parfois même un peu dangereux. Ici, le sous-bois « les cèdres » où les obstacles sont plutôt fréquents. Certains passages d’habitude faciles l’étaient beaucoup moins aujourd’hui:

Le seul sous-bois où les conditions étaient intéressantes fut la Vas-y-Mollo: ce sous-bois a d’ailleurs dû profiter des canons de la Geneviève Simard:

Les bosses les plus intéressantes étaient du côté de la Grande-Allée, en-dessous du télésiège:

La seule erreur de la journée: avoir été vêtu de mon manteau trop chaud! Je ne croyais pas que le mercure remonterait près de -5; je ne m’y attendais simplement pas en voyant le thermomètre à -18 ce matin à 9h.

La météo des jours à venir sera clémente et la station offre un tarif spécial les mardis avec un billet de ski à 28$ taxes incluses. N’oubliez pas que les réservations se font uniquement en ligne.

Bon ski!