Alors que tous les contribuables cherchent à éviter les diminutions de revenus et que les gouvernements annoncent des mesures d’aide financière, chaque occasion de remboursement de dépenses provoque de longues minutes d’attente sur les lignes téléphoniques. Les annulations de concerts, festivals, congrès et autres événements d’envergure font maintenant partie des nouvelles quotidiennes, sans compter les annonces de mises à pied de travailleurs.

L’industrie du ski n’y fait pas exception: le premier ministre du Québec a demandé officiellement que les stations de ski et domaines skiables hors-piste soient fermés au public en date du 15 mars dernier. Cette fermeture, d’abord déclarée de manière temporaire, a été confirmée finale pour la saison semaine suivante (le 22 mars) par l’Association des stations de ski du Québec. L’organisme a également donné des recommandations à ses membres sur les procédures à suivre concernant les questionnements à venir, touchant notamment les différents produits vendus par les stations de ski. Voici de quoi y voir plus clair.

Abonnements saisonniers des stations

Comme le nom l’indique, les abonnements saisonniers sont valides pour toute la durée de la saison, peu importe la date de début et de fin. Il n’y a donc aucun remboursement possible pour ce type de produit. De plus, plusieurs petites stations municipales avaient déjà clôturé leur saison, ou étaient tout près de le faire. Dans le communiqué émis le 22 mars, il est indiqué : « En conformité avec les règles de l’OPC, les détenteurs d’abonnements saisonniers n’auront pas droit à une compensation financière puisque ces abonnements étaient valides uniquement jusqu’à la fin de la saison 2019-2020 et que celle-ci est maintenant terminée. »

Certaines stations ont déjà annoncé allonger la période de prévente d’abonnements saisonniers pour 2020-21, d’autres ont préféré mettre les ventes sur pause pour l’instant. Dans plusieurs cas, les stations réfléchissent à savoir de quelle manière elles pourraient offrir des incitatifs supplémentaires pour favoriser la reprise des achats lorsque la situation le permettra.

Sur une note internationale, le site Internet de Epic Pass mentionne une possibilité de remboursement des billets non-utilisés achetés pour la saison 2019-20. De son côté, Ikon Pass indique être en processus de préparation des politiques et promet une mise à jour rapide sur ses pages et réseaux sociaux.

Cours de ski

La portion non-utilisée des cours de ski, qu’ils soient de groupe, privés, ou des forfaits d’initiation est reportable à la saison prochaine ou remboursable, selon les stations. Si vous êtes dans le doute quant à vos cours de ski, contactez directement l’école de glisse de votre station -soyez patients, plusieurs écoles ont fermé les bureaux jusqu’au 13 avril.

Billets à l’unité ou en carnet

La plupart des stations qui vend ce type de produit indique la date de validité des billets, qui peut aller de une à deux saisons, ou parfois même n’avoir aucune date d’expiration. Plusieurs stations ont déjà indiqué accepter, de manière exceptionnelle, le report des billets à la saison prochaine. Visitez le site Web ou la page Facebook de la station en cas de doute: plusieurs informations sont déjà disponibles en ligne (nous avons mis quelques liens au pied de cet article). Avec la fermeture des bureaux, vous obtiendrez difficilement réponse à vos questions par téléphone à moins de tomber sur un message pré-enregistré détaillé: privilégiez les courriels.

Forfaits ski achetés en ligne ou via un tiers (Costco, Tuango, etc.)

Comme pour les billets achetés à l’unité ou en carnet, la première chose à faire est de vérifier les dates de validité pour chaque produit. Certains forfaits sont valides seulement pour la saison. La station n’est pas dans l’obligation légale de reporter l’utilisation à la saison prochaine lorsqu’elle a stipulé des dates de validité à l’achat. Si vous détenez des forfaits que vous n’avez pas eu l’occasion d’utiliser durant la saison actuelle, il y a tout de même des chances que la station accepte de les honorer l’an prochain: vous le saurez en les contactant directement. À noter que les forfaits de ce genre ne sont pas des certificats-cadeau ni des cartes prépayées, qui eux, n’ont pas de date d’expiration.

Forfaits avec billets et/ou hébergement (Ski Québec Charlevoix, Express Ski, etc.)

Par l’entremise de sa page Facebook, Express Ski a indiqué clairement qu’elle procéderait au remboursement de toutes les excursions non effectuées à partir de la date de fermeture des stations. L’entreprise invite ses clients à être patients car la rapidité des remboursements dépend de plusieurs facteurs mais elle tenait à être rassurante: tous les remboursements seront effectués au plus tard à la mi-avril.

De son côté, Ski Québec Charlevoix a contacté directement par courriel tous les clients qui n’avaient pas encore utilisé les forfaits pour la saison. Si c’est votre cas, vérifiez vos boites aux lettres virtuelles (et n’oubliez pas la boite à pourriels!) ou contactez la centrale de réservation au 1-800-463-1568. À noter que les bureaux sont ouverts avec des heures réduites et que le volume d’appels est élevé: laissez un message sur la boite vocale, quelqu’un retournera votre appel dans les plus brefs délais. Ski Québec Charlevoix a toutefois mentionné qu’elle se colle à la politique d’annulation recommandée par l’ASSQ pour les billets de ski puisqu’en tant que tiers, l’entreprise n’a pas de pouvoir sur les billets vendus: chaque station en demeure responsable.

Pour toutes les autres demandes

Prenez le temps de chercher en ligne avant de tenter de rejoindre quelqu’un par téléphone: la très grande majorité des stations a déjà affiché à plusieurs endroits ses politiques et informations concernant les différents produits achetés et non-utilisés. Si ce n’est pas déjà publié, c’est une question de temps: visitez souvent les pages Facebook et sites Internet. Il est toujours possible de contacter une station de ski par courriel, ou par l’entremise de sa page Facebook, mais les délais de réponse peuvent être longs: qu’il s’agisse d’une station privée ou municipale, toutes sont dans l’obligation de respecter la consigne ministérielle de fermeture des entreprises non-essentielles.

La pensée ZoneSki

Tout n’est pas perdu! La grande majorité des achats dont vous n’avez pas pu profiter en 2019-20 seront utilisables l’an prochain, à l’exception des abonnements saisonniers. La plupart des stations fera preuve de souplesse et s’adaptera à la situation, qui demeure sans précédent!

Il est normal de ressentir une forme d’inquiétude financière dans la situation actuelle. Mais dites-vous que si vous, en tant que consommateur, vous la ressentez… la station de ski le ressent aussi. À part pour un petit nombre de stations d’envergure exceptionnelle dans la province, la rentabilité des stations de ski dépend toujours de la météo et de la réponse de sa clientèle. Pour beaucoup, la prévente des passes printemps/saison prochaine garantit la possibilité d’ouvrir « tôt » à l’automne suivant, puisque les revenus engendrés par la vente de ces passes sert à faire face aux frais de maintien des infrastructures (remontées mécaniques, système d’enneigement, dameuses, chalets), à assurer les salaires des équipes de fabrication de neige et d’entretien des pistes et des membres de l’administration, à régler une partie de la facture d’électricité… sans ces revenus, l’ouverture est repoussée, même si la météo est favorable.

Vous voulez faire un geste significatif? Achetez local! Encouragez la station de ski près de chez vous (ou moins près, comme vous le sentez!), c’est le moment de démontrer votre soutien. L’achat local, ça encourage les entreprises et les travailleurs d’ici, et c’est un gage de santé économique, surtout hors des grands centres urbains!

Voici quelques liens utiles sur les politiques en vigueur et autres informations. Plusieurs autres stations ont mis leurs infos sur leurs pages Facebook, bon nombre d’entre elles ont aussi contacté directement leur clientèle par courriel.