Bromont montagne d’expériences, Aussi bien avec aussi peu, 18 décembre 2020

11% du domaine ouvert, 3 remontées

Lorsque l’hiver tarde à installer ses décorations blanches, une valeur sûre offrant différentes pistes à skier demeure cantonnée en Estrie. Il est toujours aussi impressionnant de voir avec quelle aisance Bromont, montagne d’expériences fait bien lorsque les circonstances sont peu inspirantes.

À l’approche de la station, on remarque facilement 2 choses : il n’y a pas de neige au sol autour et les canons fonctionnent à plein régime.

Il n’y avait aucun nuage dans le ciel, sauf ceux des canons
Enneigement sur le Mont soleil

La station est ouverte depuis mardi, mais avec désormais 3 remontées et 16 pistes offrant plusieurs combinaisons, on peut affirmer que c’est maintenant pour vrai. L’affluence ne génère pas d’attente notable, même si beaucoup de skieurs montent seuls.

Visuel précis sur l’état actuel et à venir

Des conditions plus qu’agréable

Il est permis de croire qu’une fabrication intense de neige, alors que Dame Nature se fait capricieuse, pourrait rendre l’expérience ordinaire. C’est vraiment mal connaître cette station. Les abonnés de saison le savent depuis plusieurs années. Tel des peintres au volant des dameuses, les rouleaux donnent une couche complète et uniforme sur chacune des pistes ouvertes.

Versant du Lac
Toronto

C’est une chose de badigeonner le tout de blanc, il faut encore que ça soit satisfaisant à descendre. La réponse est oui, et ce même si plusieurs sont passés auparavant.

Bromont

Ca demeure un fond durci grâce à toute cette fabrication et un -10 degrés soutenu depuis des jours.

Prévoir sa descente stratégiquement

Il n’y a pas une tonne d’amateur de fond ultra ferme. Par contre, il y a amplement de quoi s’amuser dû à l’enneigement généreux, il faut juste réfléchir un peu lors de nos virages. Un petit truc pour en profiter plus longtemps que les autres ? Lorsque la couche en surface s’évapore, il est temps d’y aller d’ingéniosité.

Le classique demeure le bord de pistes. Il offre souvent une neige intéressante à brasser. Comme les allées sont très larges, ce n’est pas nécessaire de frôler le côté avec des virages très serrés. L’autre option demande de regarder un peu plus loin pour prévoir son trajet. Encore une fois grâce à la largeur, les amoncellements peuvent se ramasser au beau milieu de la piste. Au lieu d’effectuer une descente dans le corridor de gauche ou de droite et d’y rester stagnant, il peut être avisé de repérer si une ligne au milieu n’offrirait pas une meilleure qualité de glisse.

Brome

L’environnement autre qu’en piste

On n’y échappe pas, les règles en zone rouge nous font sortir de notre zone de confort. En général, les consignes sont bien indiquées sur place. Les employés s’assurent que chacun porte convenablement son couvre-visage. Même à l’intérieur de la télécabine, on n’a pas lésiné sur les indications.

2 personnes seules maximum, mais évidemment du même ménage, on peut augmenter la capacité

En terminant, on trouve tout de même un malin plaisir à « vivre » dans son véhicule, c’est à se demander si on n’y prendra pas goût !

Oui oui, des pantoufles !