La surabondance de neige pour Mt Baker Ski Area est un des secrets les mieux gardés! Pourtant, cette station se trouve à la même distance de Vancouver que Whistler. Située juste au sud de la frontière canado-américaine, dans l’état de Washington, cette station est souvent injustement boudée par les voyageurs. Car oui, Mt Baker Ski Area est la station de ski qui enregistre les plus importantes précipitations neigeuses au monde. Je répète : c’est la station de ski qui enregistre les plus importantes précipitations neigeuses au monde!

Soyons clairs: ce que je veux dire, c’est que Mt Baker Ski Area reçoit plus de neige que toutes les stations du Utah, plus que toutes les stations d’Europe, plus que toutes les stations de la Colombie-Britannique… et même plus que toutes les stations du Japon!

En plus des précipitations qui battent des records année après année, ce haut lieu de l’or blanc a aussi reçu les plus importantes chutes de neige jamais enregistrées durant la saison 98-99, avec 1 140pouces de précipitation. Pour ceux à qui les pouces ne disent pas grand chose: 1 140 pouces de neige équivaut à 95 pieds ou plutôt 28.8 mètres ou encore 0.03 kilomètre de neige… ouf!

La station de ski est coincée entre les imposants Mont Baker (3 277m) et Shuksan (2 991m). Avec 480m de dénivelé, la station a une taille plutôt modeste. Son domaine skiable est desservi par plus de 10 remontées, celles-ci couvrant près de 1000 âcres de terrain chacune. Il y a donc assez de terrain pour que tous les skieurs y trouvent leur compte! Directement à la sortie de certaines remontées mécaniques, possibilité de skier directement à l’intérieur du centre de ski vers du terrain hors-piste, puis de terminer la descente aux remontées ou même de partir à l’aventure et de s’attaquer à une montagne entourée de glaciers et de crevasses.

La proximité de ce terrain d’aventure a également permis à des compagnies comme Outdoor Research, K2 et MSR de développer des produits de plein-air haute gamme pour les aventuriers les plus sérieux. Les conditions de haute montagne que peut offrir ce massif est tout à fait idéal pour tester du matériel dans les conditions les plus sévères.

Les conditions météorologiques quotidiennes au Mont Baker créent des conditions parfaites pour d’importantes chutes de neige. Le massif de la chaîne des Cascades étant le premier que les systèmes dépressionnaires provenant du Pacifique rencontrent, les précipitations y sont nombreuses… et importantes! Mais tout n’est par contre pas toujours rose. Comme tous les climats maritimes, les chutes de neige démesurées sont souvent accompagnées de fort taux d’humidité, ceux-ci rendant la neige plus lourde et, pour certains skieurs, plus difficile à skier. 

Pour les amateurs de poudreuse qui aiment skier directement sous la chaise, prenez garde : vous ne serez pas seuls. Il semble que tous les junkies de poudreuse de l’état de Washington suivent de façon religieuse la météo et chaque fois qu’une tempête majeure frappe, le stationnement de la station s’emplit rapidement et des hordes de skieurs frénétiques débarquent en vitesse pour une (autre) journée de poudreuse. 

La qualité et la variété du terrain offert à l’intérieur des limites de la station sont probablement parmi les meilleurs que j’ai pu voir. Certaines stations offrent certainement plus de terrain en terme absolu, mais la concentration de variété de terrain qu’offre le Mont Baker est vraiment impressionnante.

Lors d’une bonne journée, vous aurez le loisir d’observer, bien assis dans la remontée, plusieurs skieurs sauter puis atterrir en bas de falaises de plus de 20-30 pieds (7-10 mètres) avec une facilité déconcertante. Vous croiserez ces mêmes skieurs descendant au travers des bosses à pleine vitesse, toujours aussi à l’aise dans ces prouesses que peut l’être votre grand-père dans sa chaise berçante!

Pour vous familiariser avec les conditions d’avalanche, la station offre les plus récentes conditions des pistes, affichées directement aux remontées. Pour les néophytes, la station a même créé un bassin d’entraînement pour développer les réflexes et habilités requises pour effectuer une recherche à l’aide d’un ARVA (appareil de recherche de victime d’avalanche).

Intrigués? Pourtant, rien de tout ce que je viens d’écrire n’est bien nouveau! Je suis sûr que plusieurs d’entre vous se rappellent d’une photo d’un skieur volant littéralement au dessus de la route. Cherchez dans vos piles de revues que vous n’osez pas jeter, accumulées au cours des dernières années, et je suis persuadé que vous trouverez en plus de cette photo classique plusieurs autres photos ayant été prises dans cette station. Vous savez de quoi je parle non?!

Par contre, si l’idée de vous envoler à plus de 60 pieds (20m) dans les airs pour emprunter les remontées mécaniques de la station ne vous tente pas plus que d’accueillir la belle-mère pour une semaine en visite, sachez qu’il est possible d’effectuer une descente mémorable du long de la route qui monte en lacet jusqu’à la station de Mt Baker Ski Area. Une fois revenu en bas, levez le pouce, remontez et recommencez!

Au fond, le Mont Baker n’était probablement pas vraiment un secret pour votre subconscient… je suis persuadé que vous connaissiez déjà cette station sans l’avoir apprivoisée complètement!