Statistiquement, il est peu probable que l’hiver 2021-22 enregistre des records de chutes de neiges ou de stabilité de température pour les Cantons de l’Est… Beaucoup de pluie, peu de neige et un mois de janvier particulièrement froid. Heureusement, vers la mi-mars, il est fréquent d’avoir des tempêtes spectaculaires. C’était le cas le 12 mars dernier: l’hiver n’avait pas dit son dernier mot, quel ne fut pas notre bonheur de voir la bonne bordée se joindre à la fête, juste à temps pour la première édition du Défi Alpine pour la Fondation des étoiles. Récapitulatif d’une journée bien chargée au lac Memphrémagog.

Au matin de l’événement, on ne s’est pas pressés pour arriver à la montagne, de crainte d’être déçus, mais à mesure que la journée avançait, les conditions s’amélioraient et à partir de midi, c’était le blizzard total. Plusieurs centimètres s’accumulaient d’heure en heure et les flocons recouvraient rapidement les traces des descentes précédentes.

En deuxième partie de la journée, l’événement organisé par la Fondation des Étoiles, le Défi Alpine, commençait à s’organiser. Bien qu’ils n’en n’étaient qu’à leur première édition, je salue la Fondation pour leur professionnalisme et la bonne gestion, car malgré le plaisir des belles conditions sur les pistes, c’est une autre histoire lorsqu’on organise un événement extérieur en plein blizzard.

Vers 16h45, les premiers départs sont lancés et on commence à monter en vagues. Certains font le défi en équipe, d’autres individuellement. Pour ma part j’ai choisi de créer une équipe avec trois amis pour amasser des fonds et participer au défi. Au départ, j’étais content de constater que l’ascension allait s’effectuer par la Lilly’s Leap, aménagée pour monter comme descendre avec des voyants lumineux pour séparer le côté de montée du côté de descente. Beaucoup plus sécuritaire et efficace que de monter à la queue-leu-leu dans le bois, à la lumière d’une simple lampe frontale! La neige continuait de tomber, on aurait dit même plus fort que pendant la journée, à mesure que la lumière baissait, nous offrant une piste de descente absolument magnifique et de la poudreuse de surface à profusion. Quoi demander de mieux!

J’ai poussé pas mal sur la première montée: le rythme était plutôt rapide et certains participants y allaient vraiment pour la gloire car, après tout, les montées étaient chronométrées, et moins de 30 minutes plus tard, nous étions arrivés en haut. Une première de faite. Vite, on enlève les peaux d’ascension, on passe en mode ski, pas trop le temps de s’éterniser dans l’aire de transition.

Deux descentes étaient assez pour moi, j’ai décidé d’aller me changer et de profiter de la soirée. Avec les platines gérées par @Pasderoche pour réchauffer la piste de danse, tout le reste de la soirée s’est déroulé rondement, avec des équipes qui se relayaient pour la montée, et l’ambiance au bas de la montagne et dans le chalet.

Les montées et les descentes se sont poursuivies jusqu’à environ 20:00, décalant même un peu plus tard pour permettre aux derniers courageux de se rendre au pied de la montagne: je lève mon chapeau bien haut aux valeureux skieurs qui ont fait le le défi en solo et qui ont monté quatre, voire même cinq fois la montagne en seulement quelques heures. Wow! De vraies machines.

La musique et l’organisation à la base de la montagne étaient, encore une fois, absolument remarquables et les courageux comme nous qui sommes restés dehors toute la soirée étions bien reçus avec du chocolat chaud, de la bière et de la bonne musique. Le moment tant attendu est arrivé, on parle des chiffres bien évidemment. C’est 147 000$ que le Défi Alpine a permis de ramasser pour la fondation, plus du double de l’objectif de 70 000$ qu’ils s’étaient originalement fixé.

Je souhaite sincèrement à la Fondation et pour nous, qu’une récidive de cet événement aie lieu l’an prochain, autant pour son succès tant au niveau des dons que pour l’événement en général. C’étaient des conditions loin d’être optimales pour la tenue d’un tel événement mais ils ont su nous montrer leur professionnalisme et jumeler bonne cause et plaisir. Longue vie aux défis de randonnée alpine pour le futur!